Attijariwafa bank, intermédiaire pour les financements verts en Afrique

Attijariwafa bank, intermédiaire pour les financements verts en Afrique

7ème banque commerciale au monde à être accréditée par le Fonds vert pour le Climat

Une première en Afrique et au Mena. Une banque commerciale africaine vient d’être accréditée par le Fonds vert pour le climat des Nations Unies. Et pas des moindres. Il s’agit d’Attijariwafa bank qui se voit attribuer officiellement le titre d’intermédiaire financier pour la mise en œuvre des financements verts au niveau continental.

Attijariwafa bank est désormais la septième banque commerciale à l’échelle mondiale à obtenir cette accréditation avec une couverture régionale. «L’accréditation marque une étape importante dans la démarche RSE et d’accompagnement de la transition énergétique pour Attijariwafa bank, et permettra à la banque de travailler en partenariat avec le Fonds pour soutenir ses clients publics et privés dans leurs projets de développement durable sur le continent africain, à travers des cofinancements ou garanties d’investissements d’envergure à fort impact, pouvant excéder 250 millions USD par projet», apprend-on du Groupe bancaire officiellement accrédité lors de la 22ème réunion du conseil d’administration du Green Climate Fund ayant pris fin le 28 février 2019 à Songdo en Corée du Sud.

Le choix d’Attijariwafa bank s’est établi après une diligence approfondie du Fonds vert pour le climat visant à s’assurer que le Groupe dispose des procédures et de l’expérience nécessaires pour financer des projets verts en partenariat avec l’institution. Se référant à Attijariwafa bank «l’accès aux financements du Fonds vert constitue ainsi un véritable levier pour poursuivre les actions du Groupe Attijariwafa bank en matière de finance climat et renforcer son positionnement de banque leader panafricaine dans l’accompagnement du développement économique et social du continent». 

Rappelons que le Fonds vert pour le climat a pour objectif de réaliser le transfert de fonds des pays les plus avancés à destination des pays les plus vulnérables afin de mettre en place des projets pour combattre les effets du changement climatique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *