Attijariwafa bank : L’intégration en marche

Attijariwafa bank : L’intégration en marche

Point d’intégration sans communication. Telle est, désormais, l’approche initiée par le management d’Attijariwafa bank. Le processus de rapprochement des banques BCM et Wafabank est accompagné d’une communication de proximité à même de renseigner sur les différents chantiers ouverts. Un point de presse, dédié à l’explication du programme de rapprochement baptisé «Indimaj 2005», a été organisé le 26 octobre dernier. Selon Boubker Jaï, directeur général d’Attijariwafa Bank, le programme est entré, depuis juillet dernier, dans sa phase opérationnelle. Ainsi, la phase d’intégration devrait s’étaler jusqu’à décembre 2005. Les aspects techniques du rapprochement sont clairement définis par le plan de définition du projet (PDP), déployé entre février et juillet 2004. Dans le détail, le plan décrit et analyse l’existant, identifie les meilleures pratiques, définit l’organisation cible et dimensionne les équipes en fonction de l’exploitation.
Ce projet a abouti à la préparation de feuilles de route et d’un plan d’intégration. Un projet piloté par 55 groupes de travail, regroupant plus de 350 collaborateurs, et qui ont préparé 210 livrables produits, est en chantier.
Ce travail sera suivi d’un plan d’intégration opérationnel. Objectifs: rapprochement physique des équipes et mise en application des “business models” organisationnels et opérationnels définis. « Il faudra également rédiger des procédures, migrer vers le système d’information cible et préparer la fusion juridique. Et aussi mettre en oeuvre des plans de formation et communication », explique Boubker Jaï.
Débutés en juillet 2004, les chantiers sont aujourd’hui opérationnels. Il s’agit notamment au niveau de la banque de détail de l’unification de l’offre, de la spécialisation du réseau et déploiement de l’organisation commerciale. Au niveau du marché de l’entreprise, il est désormais segmenté pour une gestion plus fine de ses besoins, un réseau spécialisé a été créé. Une unification de la gamme des produits et de la tarification sera réalisée. Boubker Jaï assure «qu’il n’y aura pas de mauvaise surprise pour les ex-clients respectifs de BCM et Wafa. Pour l’instant, les mêmes conditions sont appliquées, et les tarifs qui seront adoptés ne s’en écarteront pas beaucoup».
Sur le terrain, le réseau devrait bientôt adopté la nouvelle identité visuelle et accueillir de nouveaux produits de bancassurance. Attijariwafa bank compte, en outre, organiser ses agences par marchés, particuliers et entreprises. Il serait question également de segmenter la clientèle des particuliers et déployer une organisation commerciale axée sur les méthodes CRM. Le même schéma est appliqué pour organiser la banque d’entreprise: nouvelle organisation commerciale, unification de l’approche clientèle, segmentation par marchés (grandes entreprises, PME, international) et création d’un réseau spécialisé pour les entreprises.
La banque d’investissement regroupera, quant à elle, les salles de marché et les sociétés de bourse, qui disposeront d’un back-office unique. Le management compte également valider des business models pour l’ensemble des filiales financières. Ainsi, les équipes des sociétés de gestion d’actifs et de leasing vont être regroupées en une seule entité. Des plans de développement sont prévus pour d’autres ex-filiales de Wafabank, comme Wafa Immobilier, Wafa LLD, Attijari Factoring ou Wafa Cash. Enfin, la fusion de Wafasalaf et Crédor devra intervenir avant la fin de l’année.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *