Attijariwafa bank reste solide: Ralentissement des demandes de crédits et durcissement des réglementations bancaires

Attijariwafa bank reste solide: Ralentissement des demandes de crédits et durcissement des réglementations bancaires

C’est ce qui se dégage de la tenue du conseil d’administration d’Attijariwafa bank qui s’est réuni le 7 septembre 2015, sous la présidence de Mohamed El Kettani, pour examiner l’activité et arrêter les comptes au 30 juin 2015. C’est ainsi qu’au terme du premier semestre 2015, le Groupe a tenu bon face à un environnement caractérisé par la poursuite du ralentissement de la demande de crédits et du durcissement des réglementations bancaires dans ses différents pays de présence. «Attijariwafa bank a réalisé de bonnes performances en ce premier semestre 2015, grâce notamment à sa politique anticipative en matière de gestion globale des risques», explique le Groupe bancaire dans sa communication financière.

Un PNB sous le signe de la stabilité

Au titre des six premiers mois de l’année, le produit net bancaire du Groupe Attijariwafa bank se maintient à 9,8 milliards de dirhams, malgré la baisse de 18,5% des résultats des activités de marché, impactés par des revenus non récurrents réalisés au titre du premier semestre 2014 suite à la baisse des taux obligataires. De même, la marge d’intérêt du Groupe et sa marge sur commissions enregistrent des hausses notables, respectivement de 6,9 et de 2,9%. «Ces évolutions sont portées par le bon comportement de l’activité des différents pôles, à savoir la banque au Maroc, l’assurance, les sociétés de financement spécialisées et la banque de détail à l’international», explique-t-on dans la communication financière.

Un résultat net consolidé en hausse

Au premier semestre 2015, le résultat net consolidé du Groupe Attijariwafa bank s’accroît de 3,3%, à 2,8 milliards de dirhams, du fait des effets conjugués d’une augmentation de 5,4% des charges générales d’exploitation et d’un recul de 25,9% du coût du risque. «Grâce à la lente mais réelle amélioration de l’environnement économique dans les différents pays de présence, la qualité du risque s’améliore pour la plupart des activités du Groupe. Par ailleurs, la politique proactive et prudente en matière de gestion globale des risques comprenant notamment la couverture anticipée des créances sensibles par des provisions, a mené à un recul significatif du coût du risque au titre du premier semestre 2015», relève Attijariwafa bank dans sa communication financière.
Au final, le résultat net part du Groupe ressort à 2,3 milliards de dirhams, en hausse de 2,2%, alors que la rentabilité financière se maintient aux meilleurs standards avec un RoE de 14,6% et un RoA de 1,4%. En ce sens, les fonds propres consolidés s’établissent à 40,6 milliards de dirhams, marquant un accroissement de 5,9% et confortant la solidité financière du Groupe.

Toujours tourné vers l’Afrique

Au titre du premier semestre 2015, le Groupe Attijariwafa bank a renouvelé son engagement envers l’Afrique à travers l’organisation en février 2015 de la 3ème édition du Forum international Afrique développement.
Cet événement s’est tenu avec la participation de plus de 1.700 opérateurs économiques et institutionnels venus de 18 pays d’Afrique. «Le Forum international Afrique développement, dont l’ambition est de promouvoir le commerce et l’investissement en Afrique, consolide le rôle d’Attijariwafa bank en tant qu’acteur majeur du développement économique à l’échelle du continent», explique le Groupe dans sa communication financière.

Les perspectives sont bonnes

«Le Groupe entame les quatre derniers mois de l’exercice 2015 dans une posture optimiste et volontariste», relève-t-on dans la communication financière. Ainsi, le Groupe cherche à multiplier les mesures de stimulation de la demande de crédit des particuliers et des entreprises et plus particulièrement les PME et TPE, tout en restant vigilant en matière de suivi et de couverture des risques, tant au Maroc que dans le reste des pays de présence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *