Attijariwafa bank s’offre 51 % de la Banque internationale du Mali

Attijariwafa bank s’offre 51 % de la Banque internationale du Mali

Attijariwafa bank vient d’acquérir 51% du capital de la Banque internationale pour le Mali (BIM-SA) pour une enveloppe de 40 milliards de F CFA, soit environ 60 millions d’euros.
L’acte de cette cession a été signé par Mohamed El Kettani, président-directeur général d’Attijariwafa bank et Abu Bakr Traoré, ministre malien des Finances, vendredi 7 novembre, à Bamako. Attijariwafa bank est devenue ainsi l’actionnaire majoritaire dans le capital de la BIM-SA.
Après sa cession de 51 % de ses parts, l’Etat malien garde 10,5 % du capital. Les 38,5 % restantes sont détenues par des institutionnels, des particuliers et des opérateurs économiques locaux. «L’investissement a besoin, avant et après tout, de la confiance et nous nous sentons en confiance ici au Mali», a affirmé M.Kettanti lors de la cérémonie de signature de ce contrat de cession, dans une déclaration relayée par l’agence de presse MAP. Le président-directeur général d’Attijariwafa bank a également souligné «la transparence totale» du processus et «le plus grand professionnalisme» avec lequel il a été conduit par les responsables maliens. En effet, Attijariwafa bank avait été déclarée fin juillet dernier adjudicataire de l’appel d’offres international, lancé le 20 avril 2008, pour le rachat de 51 % des parts de l’Etat malien dans le capital de la BIM-SA. «Attijariwafa bank est déterminée à contribuer fortement au développement socio-économique du Mali, en donnant un coup de fouet au processus de bancarisation du pays, à devenir un outil entrepreneurial qui aide les PME-PMI à faire face à leurs besoins de financements et l’Etat malien à réaliser ses programmes d’infrastructures».
Pour sa part, le ministre malien des Finances a indiqué que «cette adjudication atteste, à suffisance, des capacités indéniables du groupe marocain dans le secteur bancaire et financier international». «Cette cession est la preuve des larges possibilités de coopération sud-sud, mais aussi et surtout de coopération fraternelle entre deux pays dont les liens sont historiquement prouvés», a-t-il ajouté. Pour Attijariwafa bank, l’Afrique est au cœur de sa stratégie 2012. «En Afrique, nous sommes en train de travailler le rapprochement entre CBAO et Attijari bank Sénégal. Les équipes finaliseront la fusion avant fin 2008», avait annoncé le président-directeur général d’Attijariwafa bank, lundi 29 septembre, à Casablanca, lors de l’annonce des résultats financiers semestriels du groupe.
Pour les filiales africaines du groupe Attijariwafa bank, la CBAO a réalisé un résultat net en chute de 28 %, passant de 94,9 millions de dirhams à 74,3 millions de dirhams à fin juin 2008. Pour sa part, Attijari bank Sénégal a vu son résultat net baisser de 41 % pour s’établir à 5 millions de dirhams au premier semestre de cet exercice. En Tunisie, le résultat net d’Attijari Bank Tunisie est passé de 1,3 million de dirhams à 103 millions de dirhams, pour la même période de comparaison. En finalisant cette acquisition de 51 % de la BIM-SA, Attijariwafa bank veut s’ériger en acteur de référence régional et de devenir un leader dans le monde. Comme l’a annoncé M. Kettanti dans son plan «Attijariwafa bank 2012».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *