Attijariwafa bank tisse sa toile en Europe

Attijariwafa bank tisse sa toile en Europe

En Europe, Attijariwafa bank (AWB) est en train de tisser sa toile. Avec le déploiement de son passeport européen, ce groupe créera de nouvelles filiales en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne et même en Suisse, en plus de celle déjà installée à Paris. Il y a un an, la Banque des Marocains sans frontière (BMF), business unit d’AWB dédié aux MRE, a mis en place Attijariwafa bank Europe, une filiale bancaire française à statut européen.
En France, cette banque, qui vient de boucler son premier exercice et compte plus de 110 collaborateurs, sert 140.000 clients à travers ses 19 agences. «Notre ambition  est d’atteindre le nombre de 400.000 à l’horizon 2010. En fait, nous voulons être la deuxième banque des MRE en Europe et la première au Maroc», a annoncé Abdelhak Errakhmi, directeur général d’AWB Europe, lors d’une conférence de presse, vendredi 16 mars, à Paris. En effet, la succursale parisienne a réalisé un total bilan de 220 millions d’euros à fin 2006. Les fonds propres ont atteint 34 millions d’euros tandis que le volume des transferts a été de 200 millions d’euros. Et c’est sur ce segment-là que Attijariwafa bank d’Europe va mettre le paquet. Avec une part actuellement de 22 à 30 % du volume des transferts, ce groupe veut gagner de 3 à 5 points par an dans ce marché. D’ailleurs, l’objectif principal de cette entité est de devenir l’interlocuteur et le partenaire privilégié des ressortissants marocains installés dans le Vieux continent. En plus de la clientèle MRE, cette banque veut accompagner les entreprises européennes dans le développement de leurs affaires avec les sociétés maghrébines, notamment les marocaines.
Avec l’implantation du groupe en Tunisie et au Sénégal, AWB Europe veut désormais élargir le champ de ses activités, en s’intéressant davantage aux Tunisiens résidents à l’étranger (TRE) et aux Sénégalais résidents à l’étranger (SRE). En plus donc des transferts des MRE, en constante évolution ces dernières années, AWB Europe table sur une progression du volume des transferts en s’intéressant aux TRE et SRE. «Notre présence en Europe est un prolongement naturel du groupe AWB qui travaille pour concrétiser ses projets aussi bien sur le plan national qu’international. En Europe, nous avons des missions à accomplir pour confirmer la dimension internationale du groupe. Nous comptons également s’implanter en Chine et dans les pays du Golfe», ajoute M. Errakhmi. En Europe, la première mission de cette filiale française est d’apporter au groupe le cadre juridique et social, lui permettant ainsi de déployer ses activités dans l’ensemble de l’espace économique européen en conformité avec le cadre juridique et les règles bancaires mondiales. Il s’agit aussi d’assurer des relations permanentes avec les autorités de tutelle locales ainsi que de participer à l’animation et à la coordination des activités MRE en Europe. A Paris, AWB Europe veut entrer dans la cour des grands. Elle emménagera, fin 2007, dans un nouveau siège dans le quartier des financiers parisiens, à proximité de la Bourse et des sièges des banques françaises.

DNES à Paris

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *