Attijariwafa bank : «wafabourse.com», un nouveau pas vers la Bourse en temps réel

Attijariwafa bank : «wafabourse.com», un nouveau pas vers la Bourse en temps réel

Pour que le petit investisseur puisse avoir une visibilité, en temps réel, sur le cours du marché, Attijariwafa bank vient de relancer l’activité de sa filiale Wafabourse en offrant la Bourse en ligne.
Ainsi, «wafabourse.com» se veut un moyen de gérer en temps réel les transactions boursières à travers un routage automatique des ordres à la Bourse de Casablanca, et cela, principalement au profit du marché des particuliers et professionnels. «En fait, le principal besoin émane de cette catégorie», a souligné Adil Dadi, président du directoire de la filiale lors d’une conférence organisée pour le lancement du site en question.
Caractéristique importante de ce site. Cette connection via le site de Wafa Bourse se fait de manière automatisée et interfacée avec le système d’information de la banque elle-même, de la Bourse de Casablanca et de Maroclear.
Ainsi, l’adhésion à ce service, commercialisé  sur le réseau d’agences Attijariwafa bank, donne accès au client à une souscription en ligne , suivant un chéma fluide et sécurisé de gestion de données, permettant à cet «adhérent» de recevoir des avis d’opéré de ses opérations en temps réel, et ce, contrairement à l’ancien système de souscription  qui n’offre pas à l’investisseur une visibilité sur les détails de l’opération qu’il a effectuée.
Notons que ce service «donnera lieu à une ouverture de compte espèces et d’un autre compte titres, gérés de manière classique, mais à une différence qu’ils ne sont pas liés aux moyens de paiement usuels (chèques, cartes…). Mais ils donnent tout de même au client le moyen d’effectuer ses opérations de dépôt de retrait et de virements à partir de l’agence», a expliqué M. Dadi. Au préalable, il y a lieu de signer une convention tripartite entre le client, Wafa Bourse et Attijariwafa bank, fixant les modalités de commercialisation et de gestion de l’offre Bourse en ligne.
En gros, les atouts de ce service s’articulent autour des fonctionnalités qu’il offre. Il s’agit du contrôle des positions-titres et espèces, le routage des ordres vers la Bourse en temps réel, le dénouement automatique des opérations, la valorisation des positions titres et espèces, au fur et à mesure de l’avancement des opérations, et l’historisation des données relatives à ces comptes permettant ainsi «d’avoir un portefeuille détaillé pour consultation à disposition», affirme Adil Dadi. Autre élément intéressant. Même n’étant pas adhérent à ce service, il est possible d’accéder à certaines rubriques et donc, de consulter certaines données.
Optant pour la précaution, la filiale d’Attijariwafa bank préfère déployer son produit par étapes, ce qui a d’ailleurs été expliqué par son président du directoire : «le système est opérationnel, mais nous préférons une montée en charge progressive». Ainsi, la vente se fait via les guichets de 4 agences pilotes depuis le 17 octobre, en attendant le 5 novembre prochain, date à laquelle le produit sera lancé à travers un échantillon de 50 agences du réseau. Et après une période qualifiée «d’observation» par M. Dadi, la commercialisation de ce produit s’étendra à l’ensemble du réseau à partir du 3 décembre de cette année. Toujours dans un schéma progressif, la banque préfère intégrer les segments graduellement. «Pour les IPO, ils seront intégrés dans ce produit, cela notamment en raison du fait que les périodes de souscriptions sur ce volet sont de plus en plus courtes, ce sera donc un outil de facilité. Quant aux OPCVM, nous préférons faire les choses par étapes, nous offrons d’abord les produits de base, standards, les autres produits seront intégrés ultérieurement», a déclaré El Houssaine Sahib, directeur du pôle banque de marchés et d’investissement à Attijariwafa bank. Quel est le coût de ce service ? «Les prix seront très abordables», a précisé M. Sahib. Il s’agit, ainsi d’un moyen optimisé, pour le client, d’avoir la même visibilité sur le marché en temps réel qu’un broker sur place. «Un pas vers la multicanalité de la banque», commente Youssef Rouissi, directeur pôle banque des particuliers et professionnels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *