Auto- entrepreneurs : La couverture sociale prioritaire

Auto- entrepreneurs :  La couverture sociale prioritaire

Elle est considérée à ce jour comme un maillon faible

Une autre nécessité s’impose. Il s’agit de mettre en place un guichet unique dans les différentes régions, qui aura pour mission d’orienter les auto-entrepreneurs potentiels aux démarches à suivre.

Depuis son lancement en 2015, 70.519 personnes ont manifesté leur souhait d’adhérer au régime d’auto-entrepreneur. 83% de ces demandes ont été jusque-là validées, soit 58.693 porteurs de projet ayant décroché ce statut à ce jour. Les chiffres arrêtés par Maroc PME à fin 2017 démontrent clairement l’engouement pour ce dispositif qui vient répondre à un grand besoin en termes d’employabilité et de création de richesse. Le régime prône, en effet, la structuration de l’auto-emploi au niveau national. Il favorise ainsi la création d’une nouvelle forme juridique d’entreprise pour les travailleurs individuels qui majoritairement exercent dans le secteur informel. C’est d’ailleurs ce qui a été souligné lors des différentes escales de la Caravane de l’auto-entrepreneur qui a sillonné cinq régions du Royaume en 2017. Cette action, qui informe sur les services d’appui financier et non financier dédiés aux auto-entrepreneurs, a permis de recenser les besoins pressants de cette communauté de travailleurs dont le poids économique n’est plus à démontrer.

«Les auto-entrepreneurs sont considérés comme des entreprises innovantes qui se créent en fonction des nouveaux marchés. Ils sont un élément moteur de l’aménagement du territoire et contribuent au maintien d’une économie de proximité. D’où la nécessité de les accompagner afin d’assurer la pérennité de leurs activités et celle du Régime qui devrait servir, dans un futur proche, de modèle au niveau régional», explique dans ce sens Amal Cherif Haouat, directrice générale du cabinet Attitudes Conseil ayant chapeauté la Caravane de l’auto-entrepreneur en partenariat avec Maroc PME et Barid Bank. Le bilan des cinq escales reste satisfaisant mais alerte sur des mesures à prendre en considération d’urgence. Les auto-entrepreneurs ayant pris part aux différentes rencontres de la caravane restent unanimes sur une principale exigence: celle de l’information et de la formation.

«Je suis convaincue que la réussite du Régime de l’auto-entrepreneur est tributaire de l’accompagnement et l’appui techniques et financiers post-création de ces entreprises», souligne Mme Cherif Haouat. De même, différents moyens et dispositifs sont susceptibles d’appuyer l’activité des auto-entrepreneurs. Citons dans ce sens la couverture sociale (CNSS/ retraite et AMO), un maillon faible dans les cinq régions sillonnées par la caravane. «L’urgence étant de rendre opérationnel l’ensemble des dispositifs d’accompagnement social à travers la signature incessante des décrets y afférents», fait savoir la directrice générale d’Attitudes Conseil. Une autre nécessité s’impose. Il s’agit de mettre en place un guichet unique dans les différentes régions. Ce guichet qui peut être implanté dans une seule entité, à titre d’exemple Anapec ou Barid Bank, aura pour mission d’orienter les auto-entrepreneurs potentiels aux démarches à suivre pour la constitution de leurs projets et l’inscription au statut de l’auto-entrepreneur. Notons que 98,6% des personnes inscrites à ce régime sont de nationalité marocaine contre 1,4% de ressortissants étrangers (voir page 5). Plus de la moitié des inscrits nationaux sont des hommes (66%) au moment où la part des femmes ne dépasse pas les 34%. Par tranche d’âge, 40% des auto-entrepreneurs ont entre 25 et 34 ans. 25% autres sont âgés entre 35 et 44 ans. La proportion des auto-entrepreneurs ayant entre 15 et 24 ans est estimée à 15% contre 12% pour ceux âgés entre 45 et 54 ans, 6% pour les porteurs de projets dont l’âge oscille entre 55 et 65 ans et 1% âgés de plus de 65 ans. Par ailleurs, le commerce reste la branche d’activité la plus prisée (43%), suivie des services (34%), de l’industrie (16%) et de l’artisanat (7%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *