Auto-hall : Adaptation réussie

Auto-hall : Adaptation réussie

À fin octobre 2003, le chiffre d’affaires cumulé s’est établi à 806 millions de DH, en retrait de 6 % par rapport à son niveau de 861 millions de DH enregistré à fin octobre 2002. De son côté, le résultat cumulé avant impôt s’est accrû de 14,5 %, s’établissant à 103 millions de DH. « En termes de perspectives, le Groupe devrait clôturer l’année 2003 avec un chiffre d’affaires de 963 millions de DH et un résultat avant impôts de 153 millions de DH, compte tenu d’une remontée de dividendes de 20 millions de DH de sa filiale SNGU », pronostique la société de Bourse BMCE Capital Bourse dans sa lettre au Quotidien. S’agissant de 2004, le chiffre d’affaires cumulé, s’élèverait à 1,2 milliard de DH alors que le résultat avant impôts se monterait à 149 millions de DH. Sur le plan des investissements, une enveloppe de 44,6 millions de DH sera allouée à l’exercice 2004, en vue notamment d’élargir le réseau commercial par l’ouverture d’une nouvelle succursale à Oujda. Doté de filiales spécialisées, le Groupe Auto Hall intervient sur tous les marchés du secteur automobile. La société a amélioré ses ventes de 26,3 % en 2002 à 1 630 véhicules industriels commercialisés, établissant ainsi sa part de marché à 34 % tous segments confondus. Leader historique sur le marché des poids lourds, la société a renforcé ses parts de marchés depuis 2000, année où ses ventes se sont contractées de plus de 22 % à 1 264 unités vendues. Le Groupe Auto Hall est doté d’un siège de plus de 36 000 m2 et dispose de larges implantations industrielles dans la périphérie de Casablanca. Le réseau de distribution du Groupe est constitué de 11 succursales ainsi que de quatre agents à travers le Maroc. Le marché des VUL, catégorie Completely Built Up –CBU , est dominé par les marques japonaises et coréennes. Près de 50 % du marché sont détenus par les constructeurs Mitzubishi, Toyota et Isuzu. En 2002, les ventes de VUL importés montés atteignent 4 331 unités, soit +3,4% comparé à une année auparavant, tandis que les réalisations commerciales d’Auto Hall reculent de 15,1% à 826 réalisations commerciales. La part de marché du Groupe sur ce segment s’est significativement réduite, passant de 40,5% en 1998 à 19,1% seulement en 2002. «Cette situation s’explique essentiellement par les problèmes de livraison auxquels la société est exposée sur la gamme Ford », relève la BMCE Capital Bourse . Depuis sa création, Auto Hall s’est attelée à s’ériger en tant que Groupe spécialisé dans la distribution du matériel roulant, allant de la voiture particulière au tracteur routier en passant par tous les autres moyens de locomotion industrielle, agricoles ou de travaux publics. Fort de ses atouts commerciaux, le Groupe a toujours réussi à s’adapter aux évolutions du contexte réglementaire national et des donnes mondiales, en se positionnant non pas seulement en tant que représentant des marques internationales mais en tant que partenaire de premier plan également. « Bien que le Groupe Auto Hall puisse surmonter l’éventuelle reconfiguration du secteur, à terme, il pourrait être amené à se séparer de son activité de montage pour se recentrer sur son coeur de métier: la distribution », estiment les analystes. Conscient des enjeux à venir, le Groupe envisage de continuer à renforcer son réseau de distribution propre tout en améliorant davantage la compétitivité de son outil industriel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *