Automobile : «4L Trophy» 2007 : 1.000 R4 en vadrouille

Automobile : «4L Trophy» 2007 : 1.000 R4 en vadrouille

A véhicule atypique, rallye atypique ! Cela fait, en effet,10 ans que la Renault 4, populairement appelée «4L», bourlingue entre la France et le Maroc dans le cadre du «4L Trophy». Un rallye créé rien que pour elle et strictement destiné à des étudiants âgés de moins de 28 ans, qui doivent suivre un itinéraire prédéfini en parcourant un minimum de kilomètres. Aucune notion de vitesse n’est utilisée pour établir le classement, l’évaluation se faisant exclusivement sur des épreuves de franchissement et d’orientation. Une sacrée aventure humaine, mais aussi humanitaire, puisqu’il prévoit de distribuer à des centaines d’écoliers du Maroc des cartables remplis de fournitures scolaires.
Et cette année, 1.000 équipages (pilote + copilote), issus de 25 nationalités et représentant 600 écoles supérieures, ont quitté Paris le 15 février dernier pour un parcours de 6.000 km, dont 700 km de pistes marocaines, qui les mènera à Merzouga le 23 du même mois. Dans cette épreuve, l’objectif est de rallier l’étape du jour à l’aide d’un carnet de bord, d’une carte et d’une boussole, en respectant les différents contrôles de passage. Comme à l’accoutumée, les 4L ont d’abord traversé la France, s’arrêtant notamment à Bordeaux et allant vers l’Espagne, avant de prendre un ferry à partir d’Algésira, tout au sud du pays. Destination : le Maroc, ses beaux paysages et notamment le Grand Sud. Un décor somptueux et des plus dépaysants pour des étudiants, habitués à un quotidien assez monotone et auquel la formule «dodo, métro, boulot» colle alheureusement si bien…
Et c’est justement dans le Royaume que commence véritablement la course. Le 4L Trophy, c’est un périple digne des plus grands raids africains comme le «Rallye Dakar». Cela signifie que les participants doivent y surmonter toutes les épreuves pénibles et faire passer «mamy 4L» par tous les chemins : routes et pistes, sables et montagnes, oueds et cours d’eau… etc. Mais ils ont aussi droit à toute la magie d’une aventure dans le désert : crépuscule à travers les dunes, soirées conviviales avec feux de camp et nuits fraîches en bivouac…
Puis surtout, là où le 4L Trophy fait largement mieux que le «Rallye Dakar», c’est sur le plan humanitaire. Car, pour participer à l’épreuve, lesdits étudiants doivent impérativement apporter des cartables et les fournitures qui vont avec, mais aussi des sacs à dos contenant du matériel sportif. Deux cartables par véhicule et 1.000 R4 engagées, transportant  35 tonnes de fournitures qui ont été offertes à près de 5.000 enfants des villages situés entre Errachidia, Merzouga et Timerzif. Un don chargé d’émotion pour ces enfants marocains nécessiteux et un geste d’une grande symbolique de la part des organisateurs du rallye. «Le Maroc prend conscience aujourd’hui de l’importance du développement de son système éducatif. Notre action est d’accompagner cette volonté en acheminant des fournitures scolaires, instruments indispensables à cette entreprise», selon un communiqué desdits organisateurs. L’arrivée est prévue ce 23 février, à Marrakech. Un épilogue en apothéose, marqué par une soirée festive, réservée aux participants qui auront largement mérité leur week-end dans la ville ocre.
Tout cela pour dire que ce rallye a bel et bien acquis ses adeptes. Idem pour ce qui est de sa crédibilité auprès des sponsors. C’est le cas de «Renault Maroc» qui, pour la quatrième année consécutive, soutient le 4L Trophy en sponsorisant deux équipages : celui de la «4L 946» de l’école de Design «Strate Collège» de Paris et celui d’»Auto Espoir 66», composé par un étudiant de l’INSA et un autre de l’IAE de Toulouse. C’est là une façon de rendre hommage à ce véhicule emblématique et robuste qu’est la Renault 4.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *