Automobile : Auto-Expo 2004 : à quand un hall d’exposition décent ?

L’année 2004 aura été marquée par plusieurs grands événements automobiles, dans le monde comme au Maroc. Plus proche de nous dans le temps, le Mondial de Paris, qui s’est tenu il y a quelques mois, a fait le plein autant en nouveautés qu’en visiteurs. C’était également le cas à Casablanca, mais dans une bien moindre mesure, avec l’Auto-Expo 2004 qui a été le théâtre de tout un panel de nouveautés et de promotions en tous genres. Et une fois de plus, le Salon automobile marocain aura réussi à attirer un grand nombre de visiteurs, le plus élevé même de tous les événements qu’abrite le hall des expositions de l’OFEC (Office des foires et expositions de Casablanca). Et c’est justement, ce dernier qui reste son point faible, une problématique même. En effet, les importateurs automobiles et les exposants en général continuent à appeler de tous leurs voeux à l’organisation de cette manifestation dans un lieu plus grand, mieux aménagé et pus décent, qui serait à la hauteur des ambitions du marché automobile marocain a eu l’occasion.
Côté nouveautés, le public marocain de découvrir des modèles fraîchement importés comme la seconde génération de la Renault Scénic, les nouvelles Fiat Panda, Audi A6, Volvo S40 et V50, ou encore la dernière déclinaison de la Toyota Corolla : le Verso. Les plus passionnés auront surtout apprécié l’arrivée des nouvelles sportives, qu’elles soient haut de gamme comme la BMW Série 6, ou relativement accessibles, à l’image du coupé GT d’Alfa Roméo et ses variantes CC (coupé-cabriolet) des Renault Mégane et Peugeot 307. Question ventes, les acheteurs ont profité de la présence de bon nombre de sociétés de financement (Salafin, Eqdom…) pour acquérir leur quatre-roues.
Dominantes du marché obligent, ce sont surtout les citadines et les berlines moyennes qui ont été les plus courtisées, talonnées de près par les 4×4, ces véhicules hauts sur pattes qui sont très à la mode ces temps-ci (surtout auprès des femmes) au Maroc. Pourtant, il n’y avait pas de nouveautés à proprement parler (à l’exception du BMW X3), mais seulement des stars toujours en vogue, telles que le Nissan X-Trail, le Land Rover Freelander et surtout les Toyota Land Cruiser Prado et Kia Sorento. Deux modèles dont les importateurs marocains auront achevé l’année sur un bilan commercial des plus favorable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *