Automobile : GM cherche à vendre sa participation dans Isuzu Motors

Le géant américain a revendu au début du mois la quasi-totalité de ses parts dans Suzuki Motor, une décision qui a alimenté les spéculations sur une sortie éventuelle d’Isuzu. Le groupe a aussi cédé l’an dernier la totalité de ses 20% dans un autre constructeur nippon, Fuji Heavy Industries. GM détient actuellement environ 90 millions d’actions Isuzu, représentant 7,9% du capital, une participation valorisée à environ 38 milliards yens (320 millions de dollars) au cours de clôture de mercredi. A la Bourse de Tokyo, l’action Isuzu a terminé jeudi en hausse de 2,35 %, à 436 yens. GM et Isuzu, dont l’alliance capitalistique remonte à 1971, ont assuré qu’une cession éventuelle ne remettrait pas en cause leur coopération. GM achète chaque année à Isuzu pour près de 200 milliards de yens de moteurs Diesel et d’autres composants. Les ventes à GM ont représenté quelque 18 % du chiffre d’affaires du groupe japonais sur l’exercice clos en mars 2005. Pour les analystes, une sortie de GM du capital d’Isuzu pourrait conduire le groupe américain à se retirer de leurs deux coentreprises de construction de moteurs Diesel aux Etats-Unis et en Pologne. GM détient actuellement 60 % de ces deux filiales, Isuzu possédant le solde. Isuzu a expliqué avoir accepté de discuter de la sortie de GM de son capital à la demande de ce dernier et a dit comprendre la volonté du groupe américain de renforcer son bilan et de dégager des liquidités. "Nous comprenons que GM se situe à un stade décisif du retour à la rentabilité de ses activités nord-américaines et qu’il étudie en permanence son portefeuille", déclare le groupe japonais dans un communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *