Automobile : KIA Sorento, dans la cour des grands

Automobile : KIA Sorento, dans la cour des grands

Les responsables de Kia Motors peuvent être fiers : leur Sorento fait désormais parti des 4×4 les plus sûrs au monde! Ce n’est pas ALM qui le dit, mais la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration). Il s’agit de l’organisme d’Etat chargé de la sécurité routière au sein du «Department of Transportation», le ministère du Transport des USA qui, à l’instar de l’EuroNCAP sur le Vieux Continent, fait passer l’ensemble des véhicules commercialisés sur son territoire à l’épreuve des crash-tests. Et dans ces derniers, le Sorento vient de décrocher la note maximale de cinq étoiles et ce, dans les deux chocs : frontal et latéral.
Selon les données recueillies et analysées après ces simulations d’accidents par les techniciens de la NHTSA, le Sorento présente un très faible risque de blessures graves (inférieur à 10 %) en cas de choc frontal avec un obstacle fixe à une vitesse de 35 miles à l’heure, soit 56 km/h. Même visuellement (photo en médaillon), il apparaît clairement que le 4×4 de Kia a bien résisté au choc. Car, en restant intacts, les montants de son pare-brise montrent que la partie avant (organes mécaniques compris) a su absorber l’énergie de l’impact et mieux préserver la cellule habitable. Idem de profil où les renforts latéraux dans les portières et les airbags rideaux couvrant toute la largeur habitable ont bien joué leur rôle lors de la collision latérale. Là encore ce sont cinq étoiles que le Sorento a obtenues, avec un faible risque de blessures graves.
Et obtenir autant d’étoiles aux crash-tests américains est une performance surtout pour un 4×4 et ce, pour au moins deux raisons. D’abord parce que ces crash-tests sont un cran plus sévères que ceux de l’EuroNCAP. Le choc frontal est par exemple effectué sur un obstacle fixe par le véhicule dans sa totale largeur, alors qu’en Europe, l’auto ne vient abîmer sa tôle que sur une moitié de la largeur de son capot. Dans le crash-test latéral, un obstacle mobile simulant une voiture (qui brûle un feu rouge par exemple) vient percuter le véhicule testé, encore plus violemment et de plein fouet sur sa largeur habitable (au niveau des deux portes).
Flatteurs, les résultats du Sorento le sont aussi du fait de sa notation elle-même. Car, à l’heure où la plupart des berlines actuelles remportent facilement 5 étoiles dans ces crash-tests, c’est encore loin d’être le cas du côté des 4×4. Dans ce segment, trois modèles seulement peuvent se targuer d’avoir décroché la note maximale de 5 étoiles et uniquement aux épreuves de l’EuroNCAP. Il s’agit des Volvo XC90, BMW X5 et Volkswagen Touareg, soit que des tout-terrain du segment supérieur. Même le tout récent et très prisé Audi Q7 a échoué n’obtenant que 4 étoiles et révélant même une sécurité défaillante (rupture des soudures liant le plancher avec les montants du pare-brise). D’où le fait de dire que le Sorento passe désormais dans la cour des grands en matière de sécurité. Il rejoint ainsi d’autres modèles étoilés de Kia Motors comme les nouvelles générations du monospace Carnival et de la familiale Optima.
Bref, cette performance sécuritaire apparaît finalement comme un énième argument commercial à faire valoir par le Sorento. Mais le succès est déjà là et depuis un moment même.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *