Automobile : L’importateur de Seat revoit sa copie

Les Seat sont de bonnes voitures ! Elles recourent à tout le savoir-faire de Volkswagen, propriétaire de la marque au grand «S». Et au sein de ce grand groupe automobile, Seat fait partie, avec Audi et Lamborghini, de la division sportive. Pourtant, après avoir lancé les dernières générations de l’Ibiza et de la Cordoba en 2003, l’importateur de la marque ibérique n’a, semble-t-il, pas rencontré le succès escompté. Et pour cause, leurs tarifs étaient assez élevés.
Des prix peu (voire pas) compétitifs avec ceux de la concurrence. En fait ces deux modèles avaient largement mis le paquet autant sur le plan mécanique, qu’en matière de technologie embarquée, ainsi que des équipements de confort et de sécurité. S’animant de moteurs TDi (à injecteur-pompes) de 100 et 130 chevaux, l’Ibiza et sa variante avec coffre (la Cordoba) étaient même un peu «sur-motorisées» dans leurs segments respectifs.
Idem pour leur habitacle dont le niveau d’équipement (cuir, antipatinage…) n’avait rien à envier à des berlines allemandes carrément.
Aujourd’hui, l’importateur marocain a revu à la baisse les configurations d’équipement de ces deux modèles, mais n’en a pas fait pour autant des modèles au rabais. Ainsi, en moteur 1,2 litres essence, le ticket d’entrée de l’Ibiza n’est qu’à 139.000 DH, tandis que cette citadine s’affiche à 155.000 DH en motorisations 1,9 litre SDi (Diesel atmosphérique). C’est ce même Diesel qui anime la Cordoba, lui permettant d’être accessible à partir de 169.000 DH.
Dans cet adoucissement tarifaire, la finition des deux autos n’a pas fait trop de frais, puisque on y trouve dès l’entrée de gamme l’ABS, quatre airbag, ainsi que d’autres équipements. La climatisation, elle, reste en option sur l’Ibiza. De la sorte, ce remaniement pourrait bien permettre à Bavaria Motors de renouer avec les ventes. Car il faut ne faut pas oublier que l’Ibiza et la Cordoba se situent respectivement dans la catégorie des citadines et celle des berline moyennes. Deux sergents au coeur du marché automobile marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *