Automobile : Mercedes Classe E : un restylage discret

Automobile : Mercedes Classe E : un restylage discret

Quatre ans après son lancement, la Mercedes Classe E a droit à son premier restylage. Une version rafraîchie que les responsables de la marque à l’étoile ont présentée en grande pompe lors du Salon de New York qui se tient du 14 au 23 de ce mois.
Et au vu des premières photos de la routière étoilée, il reste difficile de parler d’une «nouvelle» Classe E. Il s’agit donc d’évolutions sans révolution, du moins sur le plan esthétique.
Ainsi, la face avant n’a quasiment rien de neuf, si ce n’est quelques légères retouches sur le bouclier et la grille de la calandre. Même un œil averti aura du mal à distinguer des phares revisités.
Sans changer de forme et intégrant toujours l’éclairage actif dans les virages, ces blocs reçoivent de nouveaux projecteurs adaptatifs bi-xénon baptisés «Intelligent Light System».
Il s’agit d’un éclairage de pointe offrant le choix entre cinq modes ou positions en fonction du niveau de luminosité extérieure, du milieu de conduite (ville, campagne…) ou encore aux conditions météorologiques. Avec ce système, les ingénieurs de la marque annoncent un faisceau lumineux bien plus intense que celui d’un éclairage traditionnel (jusqu’à 120 m).
Pour le reste, la carrosserie n’évolue pas vraiment et seule l’apparition de nouveaux jeux de jantes pourraient modifier le profil de la «E».
Même constat dans l’habitacle, qui n’inaugure que de nouveaux coloris et habillages, ainsi qu’une climatisation à régulation et commandes inédites.
En option, les futurs acheteurs pourront installer au niveau de la banquette un petit écran relié à un lecteur DVD. Autres gadgets high-tech, ceux qui profitent au conducteur et notamment des systèmes de sécurité comme le «Pre-Safe».
Il s’agit d’un dispositif préventif, inauguré en 2002 sur l’ancienne génération de la Classe S et ayant pour fonction de préparer la cellule habitable à un choc imminent en agissant sur divers organes. Ainsi, en moins d’une seconde, les ceintures de sécurité sont resserrées et les sièges redressés pour permettre un déploiement optimal des airbags.
En fait, c’est sous son capot que cette Mercedes a enregistré les plus gros changements.
Plus conséquentes, les évolutions apportées aux motorisations font que la «nouvelle» Classe E est un cran plus puissante. Désormais, les versions Diesel E 200 CDi et E 220 CDi développent respectivement 136 et 170 chevaux.
En essence, la 200 Kompressor monte à 180 ch, tandis que le V8 de la E500 passe à 5.5 l de cylindrée offrant une puissance de 388 chevaux. Toujours chapeautant la gamme, la version sportive concoctée par AMG reçoit une nouvelle préparation de carrosserie et surtout un nouveau moteur V8. Celui-ci cube 6.3 litres de cylindrée et libère la puissance faramineuse de 507 chevaux (pour un couple de 630 Nm).
De quoi autoriser de hautes performances à la E et lui permettre ainsi de se frotter à une certaine BMW M5.
En fait, il serait plus approprié de qualifier ce restylage d’une adaptation de la Classe E par rapport à ses concurrentes, notamment la BMW Série 5 et l’Audi A6. Deux routières plus récentes et qui se vendent bien, voire mieux que la «E» dans certains pays.
Enfin, cette «nouvelle» Classe E sera lancée dès juin prochain sur les principaux marchés internationaux. Au Maroc, Auto Nejma, l’importateur marocain de Mercedes, devrait vraisemblablement bientôt la lancer.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *