Automobile : PSA va créer 7.000 emplois en 2004

Après avoir annoncé la fermeture d’une unité de 700 postes dans son usine de Ryton (Angleterre), PSA (Peugeot-Citroën) vient d’indiquer il y a quelques jours à peine son intention de recruter 7.000 personnes en contrat à durée indéterminée (CDI), d’ici la fin 2004, mais en France cette fois. Selon Jean-Martin Folz, président de PSA, ces embauches qu’il compte répartir entre 2.000 cadres et techniciens et quelque 5 000 ouvriers, permettront de «pérenniser certaines fonctions ou postes actuellement temporaires ou sous-traités à des prestataires extérieurs».
En fait, cette création d’emplois est justifiée par deux raisons principales. PSA veut d’abord et avant tout compenser partiellement les départs prévus dans le cadre du plan de préretraite signé en 1999 (plan CASA) et qui verra partir d’ici février 2005, 2.000 employés en plus des 10.500 salariés déjà retirés. Malgré tous ces départs, le groupe affiche un solde d’embauches assez positif, puisqu’en cinq ans, il aura recruté un total de 75.000 personnes, dont 43.000 dans l’Hexagone ! En second lieu, cette décision trouve son fondement dans les grandes ambitions de production que s’est fixé le groupe. Car, avec cet accroissement d’effectif, PSA espère se donner les moyens de sa croissance à moyen terme, ambitionnant à l’horizon 2007, le lancement de 26 nouveaux modèles et la vente de 4 millions d’unités annuellement.
Ainsi, en renforçant ses ressources humaines, le groupe et particulièrement Peugeot, voudrai maintenir sa bonne forme après avoir vu ses ventes progresser de près de 50 % en l’espace de 5 ans. Mais la marque au lion aimerait aussi combler son manque d’effectifs au niveau de sa division de la recherche et du développement. C’est ce qui explique l’arrivée de la 307 coupé-cabriolet et de la nouvelle familiale 407 avec un léger retard, par rapport aux prévisions initiales de la marque. Au demeurant, les usines produisant la berline 307 tournent toujours à plein régime, suite au succès de cette voiture, tandis que la 206 continue à caracoler en tête des ventes de son segment, en France, en Europe et même au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *