Automobile : Que faire en cas de surchauffe du moteur

Pourquoi le moteur chauffe ? Le moteur produit des calories en surnombre et le radiateur les dissipe dans l’air ambiant. Il en résulte une température d’équilibre. Il suffit que le moteur produise plus (forte côte, ou problème culasse par exemple) ou que le radiateur dissipe moins (forte chaleur, radiateur entartré, ventilateur défaillant etc.) pour que la température d’échange augmente. Si elle atteint 103 °C (ébullition du liquide de refroidissement), c’est la surchauffe.
Réduisez l’allure. Ralentissez jusqu’à 80 km/h. Le but immédiat est de stabiliser l’aiguille, voire mieux de la faire redescendre. En modérant l’allure, le moteur est moins sollicité, ce qui abaisse la production de calories et donc permet au radiateur de « retrouver du souffle ». Si l’aiguille reste haute, cherchez vite un autre problème (fuite, courroie etc.).
Mettez le chauffage. En mettant les manettes du chauffage à fond, ventilateur à fond, vous pompez des calories supplémentaires au moteur par le biais du radiateur de chauffage vers l’habitacle. Cet inconfort est le « prix » à payer pour arriver sans casser le moteur.
Ouvrez grand les fenêtres et buvez frais. Refroidissez le radiateur. Une auto qui chauffe aura tendance à surchauffer dans les fortes côtes (montée de col par exemple). Il peut donc s’avérer utile de s’arrêter avant que l’aiguille flirte avec la zone rouge pour laisser refroidir le moteur. Vous raccourcirez l’arrêt en arrosant le radiateur à l’eau froide, ce qui améliorera l’échange thermique entre les ailettes et l’air ambiant. Ne versez surtout jamais d’eau directement sur le moteur.
Déjouez la sonde du ventilateur. Le ventilateur force l’air ambiant au travers des ailettes du radiateur. Il se met en route dès que la température du moteur augmente au delà d’un certain seuil (environ 96°C) et la ramène vers une valeur plus raisonnable (environ 92°C). Le mettre en route en permanence quand le moteur chauffe ne peut pas nuire. Reliez ensemble les deux fils qui arrivent à la sonde du radiateur.
Supprimez le thermostat. Le thermostat (aussi appelé calorstat ou soupape thermostatique) sert à bloquer la circulation de l’eau tant que le moteur n’est pas arrivé à sa température normale de fonctionnement (environ 92°C). Si il reste partiellement fermé, l’eau circule moins vite et donc le moteur chauffe. Un garagiste n’aura aucun mal à le supprimer et à purger le circuit (c’est une pièce à remettre le froid revenu).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *