Automobile : Volkswagen va cesser de produire des Golf à Bruxelles

Volkswagen, a précisé qu’il ne conserverait qu’environ 1.500 employés sur son site bruxellois après la restructuration, contre 4.900 actuellement. Aucun calendrier n’a été diffusé.
L’allemand, premier constructeur de voitures d’Europe, est le premier employeur privé de Bruxelles, où le taux de chômage atteint 21%.
En 1997, la fermeture du site de Renault à Vilvoorde, dans la banlieue de Bruxelles, avait entraîné la suppression de 3.100 emplois. La direction de Volkswagen Bruxelles a entamé des négociations avec les représentants des salariés, a annoncé la filiale belge du groupe dans un communiqué.
Dans le schéma proposé, la production de la Golf sera transférée en Allemagne. Les modèles Golf seront ainsi montés non plus dans trois usines en Europe occidentale mais dans deux, à Wolfsburg et Mosel, en Allemagne. La décision, qui permettra de sécuriser des emplois à Wolfsburg, principale usine de la marque Volkswagen en Allemagne, a suscité des tensions entre salariés belges et allemands du groupe. Le «Süddeutsche Zeitung» cite un représentant du syndicat belge FGTB qui accuse ses collègues allemands d’IG Metall de «trahison».
Les volumes de production de la Golf resteront stables, selon Volkswagen. «Nous envisageons de cesser la production de la Golf à Bruxelles le plus rapidement possible dans le respect du cadre législatif et des obligations contractuelles», a précisé un porte-parole du groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *