Avec un chiffre d’affaires avoisinant les 3 milliards de dirhams en 2015: ADM remplit ses engagements envers l’État

Avec un chiffre d’affaires avoisinant les 3 milliards de dirhams en 2015: ADM remplit ses engagements envers l’État

Anouar Benazzouz est revenu sur les résultats annuels d’ADM qui a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires en progression de +9,15% avec 2,42 milliards de dirhams, avoisinant les 3 milliards de dirhams TTC.

Avec la troisième édition du rendez-vous ADM Press Meeting tenu récemment à Casablanca, le patron de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), Anouar Benazzouz, a annoncé la généralisation, dans le courant de l’année 2016, du service de télépéage Jawaz.

Ainsi il est revenu sur les résultats annuels d’ADM qui a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires en progression de +9,15% avec 2,42 milliards de dirhams, avoisinant les 3 milliards de dirhams TTC.

Anouar Benazzouz n’a pas manqué de présenter les réalisations en matière de construction d’autoroutes dont le linéaire atteint les 1.772 km en 2016. En effet, dans un premier temps, Jawaz a été déployé sur un périmètre d’autoroutes à système dit «ouvert» entre Kenitra et Berrechid, tout en appliquant les tarifs normaux de péage sans aucune majoration. Ce lancement a été réalisé de manière discrète, ADM ayant choisi d’observer une période de test et d’attendre la généralisation de la solution à l’ensemble du réseau autoroutier.

Malgré ce soft launch, le produit a rencontré un très grand succès, puisque 29.000 tags Jawaz ont été vendus à ce jour. Dans ce sens Anouar Benazzouz a souligné qu’ «après plus d’une année d’exploitation, la technologie Jawaz a été améliorée et adaptée aux besoins de notre clientèle. ADM est aujourd’hui convaincue de son efficacité et ambitionne d’étendre ce service à l’ensemble des sections autoroutières dans le courant de l’année 2016».

Lancée en juin 2014 afin de faciliter l’acquittement du péage et fluidifier le trafic au droit des gares de péage, Jawaz sera étendu à l’axe autoroutier Berrechid-Agadir avant le 15 juin 2016, afin de faire face à la forte augmentation du trafic durant la période estivale, et sera accessible sur le restant du réseau autoroutier avant la fin de l’année.

Entretien avec Anouar Benazzouz, DG de la Société nationale des autoroutes du Maroc
«Les projets autoroutiers à venir dépendront des décisions gouvernementales»

 

ALM : Pouvez-vous nous parler de l’état des lieux de l’autoroute qui lie El Jadida à Safi ?

anouar-benazzouz-adm
Anouar Benazzouz, DG de la Société nationale des autoroutes du Maroc

Anouar Benazzouz : Tous les travaux sont achevés hormis ceux de la signalisation sur un seul tronçon de 40 km, et qui sont en cours de finition. Pour rappel, l’autoroute Safi-El Jadida est longue de 143 km.

Comment se porte le premier et le dernier tronçon de Khouribga, Berrechid et Beni Mellal ?

L’autoroute Berrechid-Beni Mellal qui vient pour relier le centre du Maroc au reste du réseau autoroutier national connaît un trafic important eu égard aux prévisions faites.

La moyenne globale en 2015 sur toute l’autoroute Berrechid-Beni Mellal se situe à 3.900 véhicules/jour. Cette moyenne si elle est calculée juste sur le premier tronçon, à savoir Berrechid-Khouribga, elle grimpe à 5.750 véhicules/jour.

Quels sont vos projets à venir ?

Nous pouvons annoncer avec fierté que l’ADM a rempli la mission dont elle est investie, qui est celle de construire un réseau de 1.800 km d’autoroutes, conformément à ce qui est convenu dans les deux contrats-programmes signés avec l’Etat. Les projets autoroutiers à venir dépendront des décisions gouvernementales en matière de développement du réseau autoroutier national.

Quid d’ADM Académie ?

En 2015, le coût direct des formations, le nombre d’actions de formation et le nombre de jours homme/formation dispensés ont connu une augmentation par rapport à 2014. Le coût investi dans la formation en 2015 a dépassé les 1,96 million de dirhams. Ces statistiques s’expliquent en partie par la création d’ADM Académie en octobre 2014, qui a contribué avec la DRH à booster la formation au sein d’ADM et à participer au développement continu des compétences du personnel.

Les dépenses d’ADM Académie sur la formation constituent 58% du coût direct total et les actions de formation représentent 1.690 jours homme/formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *