Award for the Digital Financial Inclusion : Le Crédit Agricole du Maroc décroche le sésame

Award for the Digital Financial Inclusion : Le Crédit Agricole du Maroc décroche le sésame

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) vient d’être primé en tant que  meilleure institution bancaire en matière d’inclusion financière numérique dans le monde arabe. Une distinction octroyée par l’Union des banques arabes (UBA) et l’Organisation arabe des technologies de l’information et de la communication (AITCO) qui ont récemment lancé le 1er Prix de l’Excellence des banques digitales arabes 2018.

En décrochant le sésame, le GCAM voit, selon ses dires, «ses diverses initiatives et actions de transformation digitale plébiscitées à l’échelle du monde arabe». C’est Le Relais Digital, innovation du GCAM, qui a, selon la même source, été à l’honneur. «Véritable espace offrant une autonomie exceptionnelle à la clientèle du monde rural et agricole, le Relais Digital est un point de vente équipé d’automates à la pointe de la technologie offrant une panoplie de services bancaires pouvant être réalisés en self-service ou à travers un échange audiovisuel avec un chargé de clientèle basé dans une plate-forme de middle office digitale», précise le Groupe.

De plus, un conseiller commercial est disponible sur place pour accompagner les clients sur des opérations à plus forte valeur ajoutée. «Avec ce concept novateur, et aujourd’hui unique au Maroc, le Groupe Crédit Agricole du Maroc reste fidèle à son engagement de banque citoyenne, humaine et résolument déterminée à démocratiser le digital», exalte le GCAM. Cela étant, ce prix a été décerné sur la base de critères précis d’évaluation et au terme de délibérations d’un jury composé d’experts de haut niveau. Celui-ci comprend les secrétaires généraux de l’Union des banques arabes et de l’Organisation arabe des technologies de l’information et de la communication.

Le jury est également composé d’un expert international en technologie financière FinTech, d’un expert international dans le domaine des applications mobiles, d’un expert représentant l’association «GSMA», d’un expert représentant de l’UIT, des représentants des organismes de réglementation arabes et d’un expert international dans le domaine des services bancaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *