Aziz Akhannouch visite plusieurs projets dans la région Fès-Meknès

Aziz Akhannouch visite plusieurs projets  dans la région Fès-Meknès

Aménagement hydroagricole, plantation d’amandier, distribution de matériel agricole

Les projets agricoles bénéficient d’un suivi permanent et d’un appui de la part de la tutelle. C’est dans ce sens que Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a présidé le 13 juillet à Fès une journée d’information sur le Projet d’aménagement hydroagricole pour la sauvegarde de la plaine du Saiss précédé la veille par une visite à plusieurs projets dans la province de Taza.

Les détails.

30.000 ha irrigués à sauvegarder et 3.000 emplois à créer dans la région du Saiss

A en croire la tutelle, le projet d’aménagement de la plaine du Saiss a pour objectif de sauvegarder 30.000 ha des terres irriguées, de préserver les investissements privés (plus de 4 milliards de dirhams), d’améliorer les revenus de plus de 7.000 agriculteurs à hauteur de 60%, et de créer environ 3.000 emplois. Ce projet multidimensionnel (environnemental, économique et social) profitera à la région de Fès-Meknès (à savoir 4 provinces : Fès, Meknès, Moulay Yaâcoub et El Hajeb ainsi que les habitants de 22 communes rurales).

Plantation d’amandier : 33.000 bénéficiaires dans la province de Taza

Dans la journée du 12 juillet, Aziz Akhannouch, accompagné du wali de la Région de Fès-Meknès, Said Zniber, et du gouverneur de la province de Taza, Mustapha El Maaza, ainsi qu’une délégation de responsables du ministère a effectué une visite de terrain de plusieurs programmes et projets de développement agricole et rural au niveau de la province de Taza, et ce en marge des journées «Goûts et saveurs de Taza». A cette occasion le ministre s’est arrêté sur les projets d’agriculture solidaire au niveau de Sidi Bouaissa (commune rurale de Smiaa) parmi lesquels un projet de plantation d’amandier. Celui-ci est étalé sur une superficie de 200 ha et s’inscrit dans le cadre du programme de plantation d’arbres fruitiers dans la province de Taza qui porte au total sur une superfdicie d’environ 65.000 ha. Selon la tutelle, ce programme devrait profiter à plus de 33.000 bénéficiaires pour un montant d’investissement de 892 millions de dirhams.

De même, du matériel agricole a été distribué au profit des organisations professionnells agricoles et coopératives bénéficiaires des projets de plantations pilier II. Un peu plus loin et précisément au niveau de la commune rurale de Zerarda, le ministre a visité un autre chantier. Il s’agit d’un projet de construction d’une piste rurale sur 6.10 km au douar «Ouaourakhsen» qui s’inscrit dans le cadre du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS).

En termes de chiffres, la construction de cette piste nécessite un coût global de plus de 7,9 millions DH. Le deuxième projet visité se situe dans la même commune rurale et porte sur l’adduction d’eau potable aux douars Ouaourakhsen, Ilmaten, Msassa, Tizi Outfel et Oued Lahmar. Mobilisant une enveloppe budgétaire de plus de 7 millions DH, ce projet profitera à environ 430 ménages pour un total de 2.100 habitants. Il s’inscrit dans le cadre du programme de développement des filières agricoles dans les zones montagneuses de la province de Taza.

«Goûts et saveurs de Taza» : Les produits du terroir à l’honneur

Du 12 au 15 juillet 2019, la région fête les produits du terroir. En effet, la Direction régionale de l’agriculture de Fès-Meknès organise les journées «Goûts et saveurs de Taza», sous le thème «Produits de terroir, levier du développement local». A cette occasion, le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avait donné le coup d’envoi de ces journées le 12 juillet qui célèbrent le potentiel grandissant des produits du terroir. Sur une superficie de 700 m2, le salon abrite 45 stands en plus d’un espace de préparation et d’exposition de plats cuisinés à partir de produits du terroir phares de Taza. Coopératives, organisations professionnelles, producteurs des produits du  terroir au niveau national ont pris part à ce salon.

En termes de produits exposés, le visiteur avait l’embarras du choix entre plantes aromatiques et médicinales et leurs différentes formes de valorisation (huile essentielle, crème, poudre, plantes séchées…), le miel, l’huile d’olive, le couscous, ou encore l’argane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *