Baisse de 18% des opérations financières visées par le CDVM

Baisse de 18% des opérations financières visées par le CDVM

Les opérations financières visées par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) en 2011 affichent une baisse de 18% par rapport à l’année 2010. C’est ce qui ressort de la «Newsletter N°8» du CDVM qui dresse le bilan de ses réalisations au titre de 2011. Aussi, le montant total de ces opérations est passé de 29,61 milliards de dirhams en 2010 à 24,31 milliards en 2011, dont 10,6 milliards relatifs aux émissions obligataires, et 7,113 milliards d’augmentation de capital hors groupes étrangers. Aussi, le gendarme de la Bourse note que près de 50% des montants levés lors des opérations d’introduction en Bourse en 2011 correspondent à des augmentations de capital. Par ailleurs, au cours de l’année 2011, huit émetteurs ont réalisé des opérations d’augmentation de capital, soit par souscription en numéraire, apport en nature ou par conversion optionnelle des dividendes de l’année 2010.
Le nombre d’opérations s’élève à neuf, avec un montant total des opérations de 7,113 milliards de dirhams contre 7,3 milliards enregistrés en 2010. La Banque Populaire a réalisé simultanément les deux plus importantes opérations de la période. Aussi, le CDVM n’a pas manqué de signaler que l’année 2011 a connu la réalisation de quatre introductions en Bourse contre deux opérations en 2010. Le montant global des émissions obligataires qui ont été visées par le CDVM courant l’année 2011 s’élève à 10,6 milliards de dirhams, soit une baisse de 7,3% par rapport à l’année 2010. La plus importante opération de l’année concerne une émission obligataire de 2 milliards de dirhams par l’OCP réalisée en septembre 2011, suivie de l’ONCF avec un montant d’émission de 1,5 milliard de dirhams. Sur un autre volet, le CDVM a visé en 2011 six opérations d’émission de billets de trésorerie. Le montant global des programmes visés s’élève à 3,7 milliards de dirhams avec les plus importantes opérations portant sur deux émissions de 10.000 titres pour une valeur globale de 1 milliard de dirhams chacune. Aussi, le gendarme de la Bourse a noté qu’au cours de l’année 2011 cinq émetteurs ont procédé à des opérations de rachat d’action pour un objectif de régularisation de cours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *