Baisse de 36% des croisières au niveau des ports nationaux

Baisse de 36% des croisières au niveau des ports nationaux

L’activité maintient son repli au premier semestre 

La reprise est loin d’être confirmée pour l’activité croisière. Les chiffres relevés au niveau des différents ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) témoignent du déclin de ce segment. Le repli est constant confirmant ainsi la poursuite de la baisse observée depuis plus de quatre ans. Au premier semestre de l’année, l’activité de croisière fléchit de 36% par rapport à la même période de l’année passée. Sur le mois, la baisse est estimée à 89% comparé au mois de juin 2016.

L’ANP recense dans son dernier bilan 96.186 croisiéristes sur les six premiers mois de l’année dont 2.041 croisiéristes en juin. Seuls trois ports ont opéré sur ce segment durant le semestre. Citons à cet effet le port d’Agadir qui se veut être l’unique infrastructure portuaire à avoir atteint une performance semestrielle au niveau de l’activité croisière. 38.057 croisiéristes sont passés par le port d’Agadir, soit une hausse de 12% par rapport à la même période de l’année précédente. En revanche, l’activité de croisière du port Tanger- ville a affiché un repli de 66% sur le semestre et de 94% sur le mois.

Le port de Casablanca a généré le plus grand nombre de croisières durant le semestre (61.801 croisiéristes) et malgré cela son activité a accusé une baisse de 36% par rapport au premier semestre de l’année passée et 83% par rapport au mois de juin. En parallèle, une régression a été observée au niveau de l’activité passagers. Les ports marocains ont enregistré, aux six premiers mois, un trafic de 1.506.408 passagers (croisiéristes compris).

Le repli relevé dans ce sens est estimé à 3%. Ce repli résulte d’une hausse de 10% du trafic de Tanger Med conjuguée à une baisse de 15% de celui des ports gérés par l’ANP. Les plus fortes baisses ont été relevées dans ce sens au niveau des ports de Casablanca (-29%) et Tanger ville (-19%). En revanche, le trafic passagers au niveau du port d’Al-Hoceima s’est renforcé de 49% durant le premier semestre de l’année. Il en est de même pour le port de Nador où le trafic s’est amélioré de 7% par rapport au même semestre de l’année passée. Pour rappel, l’activité portuaire globale au niveau des ports gérés par l’ANP a affiché une croissance de 10,1%. Ceci se traduit par un volume de 65 tonnes. Une performance tirée par la hausse de 6,2% du trafic «Import-Export» ayant atteint à fin juin 48,7 millions de tonnes. De même, l’activité de transbordement a connu un rebond durant le semestre affichant une hausse de 10,9% par rapport à la même période de l’année passée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *