Baisse de 5% des dépôts à terme

Les derniers chiffres émis par Bank Al Maghrib sont rendus publics. Au terme des huit premiers mois de l’année 2002, la masse monétaire (M3) a enregistré une hausse de 3,4%, indique Bank Al Maghrib dans son dernier bulletin « Statistiques monétaires ».
Cette amélioration de l’agrégat M3 s’explique par une évolution des sources de création monétaire, les avoirs extérieurs nets (+5,1%), les concours à l’économie (+3,1%) et les créances sur l’Etat (+0,3%). Elle a concerné, la circulation fiduciaire (+7,7%), la monnaie scripturale (+5,8%) et les comptes d’épargne (+5,1%), précise la même source, ajoutant que les dépôts à terme ont toutefois accusé une baisse de 5%. De leur côté, les agrégats de Placements Liquides (PL) se sont accrus de 50,7%, suite à l’augmentation des titres de créances négociables, autres que les certificats de dépôt, de 41,1% et des titres d’OPCVM obligataires de 64,1%. Ceux émis par les OPCVM actions et diversifiés sont, quant à eux, restés quasiment stables. Sur une base annuelle, souligne le document, entre août 2001 et août 2002, le rythme de progression des agrégats de monnaie est revenu à 9% pour M3 et à 11% pour M1, alors que celui des agrégats PL a atteint 36%. Par ailleurs, les concours bancaires à l’économie ont atteint 223,75 milliards de DH à fin août 2002 contre 214,66 milliards de DH durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 4,2%.
Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, cette augmentation résulte essentiellement des crédits accordés aux entreprises et aux particuliers qui ont atteint 198,42 milliards de DH à fin août 2002 contre 195,22 milliards de DH un an auparavant, soit une augmentation de 1,64%. Sur ce total, les concours de Bank Al Maghrib ont totalisé durant la même période 8,70 milliards de DH (+9%) et ceux des banques 215,04 milliards de DH (+4%).
Les concours aux sociétés de financement ont atteint près de 14,96 milliards de DH, à fin août 2002, contre 10,47 milliards de DH durant la même période de l’an dernier, soit une augmentation de 42,9%. Le portefeuille de titres de placement des banques a enregistré une hausse 68,46% pour s’établir à 1,65 milliard de DH à août 2002. Les créances en souffrance ont enregistré une progression de 6,73%, passant de 35,28 milliards de DH à août 2001 à 37,66 milliards de DH à fin août 2002.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *