Baisse de 5,4 % du résultat net en 2011

La Société maghrébine de monétique (S2M) a procédé mercredi à la présentation de son bilan relatif à l’exercice 2011 à la Bourse de Casablanca.
Selon Aziz Daddane, président du directoire de la société, «le résultat net de S2M a enregistré une baisse de 5,4 % en 2011 par rapport à l’année 2010».
En explication aux raisons de ce repli, le président a indiqué que «la crise économique mondiale et l’instabilité politique dans certains pays, essentiellement la Syrie, ont engendré un retard d’exécution de quelques projets en cours, un manque à gagner lié au report de la signature de certains contrats et un retard dans le recouvrement».
Malgré ladite conjoncture, la société a poursuivi la mise en œuvre de chantiers majeurs pour le développement de son savoir-faire technologique et de ses moyens industriels et commerciaux tout en assurant la consolidation de ses fondamentaux financiers, indique le président. Et d’évoquer en substance les principaux faits qui ont marqué la société en 2011 à savoir «l’introduction en bourse par cession de 30% du capital, augmentation du capital social pour un montant de 28.811.090 DH (prime d’émission incluse) par émission de 23.188 actions nouvelles, participation au capital des principaux dirigeants à travers la société Chadha holding, certification CMMI niveau 4 des activités de développement, d’intégration et de maintenance, structuration de l’activité outsourcing monétique (ASP) par la mise en place récemment de la nouvelle Business Unit S2M Transactions, lancement du développement de la version 8 du produit Select System sur la base d’une nouvelle plateforme technologique», énumère M. Daddane. Côté perspectives, la production devrait également voir ses performances s’améliorer du fait de l’effet conjugué de la généralisation de la carte à puce (EMV) et de la concrétisation de projet e-Gov, a-t-il précisé, ajoutant que le directoire soumettra à l’approbation de la prochaine assemblée générale, la distribution d’un dividende de 19 DH par action au titre de l’année 2011.
La reprise de l’activité dans les pays ayant connu une instabilité politique en 2011 notamment la Tunisie, la Libye, le Yémen, et la Côte d’Ivoire devrait permettre à S2M de réaliser de bonnes performances commerciales, renouant ainsi avec la croissance, a-t-il estimé avant d’ajouter que S2M consacrera 16 MDH aux investissements concernant le système d’information, l’outil de production et l’introduction des activités S2M Solutions et S2M Transactions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *