Baisse des crédits aux entreprises: Le warning de Jouahri !

Baisse des crédits aux entreprises: Le warning de Jouahri !

Les crédits bancaires destinés aux entreprises sont en baisse pour la première fois depuis 15 ans. C’est ce qui ressort du rapport annuel sur la supervision bancaire relatif à l’exercice 2015 de Bank Al-Maghrib.

«Les crédits destinés aux entreprises ont accusé, pour la première fois au cours des 15 dernières années, une baisse de 2%». Et ce, en dépit de l’atténuation des déséquilibres macroéconomiques et de la détente de la liquidité bancaire», annoncent les responsables de la banque centrale. «Parallèlement à cette évolution, l’encours des créances en souffrance des banques a continué sur sa tendance haussière, quoiqu’à un rythme moins rapide, enregistrant un taux de croissance de 9,2%. En conséquence, le taux de risque s’est établi à 7,4%, contre 6,9% une année auparavant», a ajouté la même source.

Sur le plan de la rentabilité, BAM affirme que le résultat net cumulé des banques, déterminé sur une base sociale, s’est inscrit en baisse de 6,5%. Une baisse qui serait le résultat direct des effets de la décélération de l’activité du crédit, la baisse du résultat des activités de marché et le niveau encore élevé du coût du risque. «Sur le plan des équilibres prudentiels, les banques ont maintenu des niveaux de solvabilité satisfaisants, dégageant un ratio moyen de fonds propres de catégorie 1 de 11,8% et un ratio de solvabilité de 13,7%, déterminés selon les règles de Bâle III et se sont également conformées au nouveau ratio minimum de liquidité, entré en vigueur au 1er juillet 2015», explique Bank Al-Maghrib.

Et de poursuivre: «Dans ce contexte, Bank Al-Maghrib s’est montrée attentive aux effets de la conjoncture économique sur les bilans bancaires et a maintenu une surveillance rapprochée des risques de crédit et de concentration, tout en veillant à leur couverture par des provisions adéquates. La supervision des activités opérées par les banques à l’étranger est demeurée également au centre de ses préoccupations».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *