Balance alimentaire : La facture alimentaire dépasse les 15 milliards DH à fin avril 2011

La balance alimentaire marocaine s’est creusée au cours des quatre premiers mois de l’année 2011. Le solde déficitaire, à fin avril 2011, s’est établi à 5,9 milliards de dirhams contre un excédent de près de 800 millions de dirhams à la même période 2010, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des Finances, dans son rapport sur les tendances des marchés des produits de base. Au titre des quatre premiers mois de l’année 2011, la facture alimentaire a augmenté de trois quarts par rapport à 2010 pour s’établir à 15,7 milliards de dirhams. Ce volume résulte du renchérissement des cours mondiaux et de la hausse de volumes importés de céréales, de sucre et de produits oléagineux. Dans ce sens, la DEPF souligne dans son rapport que les importations de blé ont plus que triplé à fin avril 2011. Au titre de cette période, les importations de blé ont atteint 6,3 milliards de dirhams. « Cette évolution est tirée par le doublement du volume importé et une hausse de 68% du prix moyen de la tonne importée fixé à 3.020 dirhams », indique la DEPF dans sa publication. Les achats de maïs se sont inscrits, également, dans cette tendance haussière. Selon la DEPF, ces achats ont augmenté de 35% pour s’établir à 1,8 milliard de dirhams. «Cette hausse est due au rebond de 43% du prix moyen de la tonne évalué à 2.622 dirhams, et ce, malgré la baisse du volume importé de 6%», soulève la DEPF dans son rapport. Et de poursuivre que «les importations de céréales devraient s’atténuer sur les prochains mois, suite à la nouvelle récolte nationale jugée favorable». Les importations de sucre, quant à elles, ont connu une importante hausse au cours des quatre premiers mois de l’année en cours. Ainsi ces importations ont grimpé de 95%. Ceci est relatif à la hausse de 30% du volume importé et celle de 50% du prix moyen de la tonne estimé à 5.413 dirhams. En parallèle, la DEPF révèle que les achats des huiles végétales brutes ont rebondi de 31%, tirés par une hausse de 47% du prix moyen de la tonne importée à 10.905 dirhams, et ce malgré la baisse de 11% du volume importé. Côté exportations, les volumes des produits alimentaires exportés sont restés quasi stables. À cet effet, les exportations des produits alimentaires, au titre des quatre premiers mois de l’année 2011, ont atteint un volume de 9,8 milliards de dirhams. En détaillant par produit, la DEPF indique que les crustacés, mollusques et coquillages ont grimpé de 17% avec un volume de 27 mille tonne à fin avril 2011. En outre, les exportations des tomates fraîches ont enregistré une hausse de 26% avec un volume de 176 millions de tonnes. Selon la DEPF, ces hausses sont compensées par la baisse des exportations des poissons en conserves (-26%) et des agrume (-12%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *