Balance commerciale : L’importation des produits alimentaires en hausse de 50,6% à fin juin 2011

La balance commerciale continue d’afficher son évolution. Au cours du premier semestre 2011, les échanges de biens ont nettement progressé. Selon les indicateurs des échanges extérieurs, élaboré par l’Office des changes, les importations de marchandises ont évolué de 22,5% par rapport à la même période de l’année précédente. À fin juin 2011, elles se sont établies à 178,23 milliards de dirhams contre 145,55 milliards DH une année auparavant. «Excepté les produits finis d’équipement qui sont demeurés pratiquement stables, tous les groupements d’utilisation à l’importation se sont inscrits en hausse, particulièrement les produits énergétiques, les produits alimentaires et les demi-produits», indique l’Office des changes dans son rapport. À fin juin 2011, les importations des produits énergétiques ont grimpé de 41% pour un montant global de 44,97 milliards DH. «L’accroissement enregistré est imputable aux importations de gas-oils et fuel-oils (+77,2%), de pétrole brut (+26,7%), de gaz de pétrole, d’énergie électrique (+855,9 MDH) et autres hydrocarbures (+26,3%)», relève l’Office des changes. Si dans le total des importations, arrêté à fin juin 2011, la part des produits énergétiques s’est établie à 25,2%, celle des produits alimentaires est passée à 11,7% contre 9,5% enregistrés au premier semestre 2010. Les importations des produits alimentaires ont affiché une hausse de 50,6%, s’établissant ainsi à 20,79 milliards DH. Cette évolution fait suite à l’accroissement des importations de blé (4 MMDH), de sucre (+38,6%), de maïs (+27,8%), de thé (+73,5%) et de beurre (+85,1%). Par ailleurs, les exportations de marchandises se sont accrues de 19,8% pour s’établir à 84,68 milliards DH contre 70,69 milliards DH enregistrés durant la même période de l’année 2010. Se référant à l’Office des changes, «cette progression est imputable aux exportations de phosphates et dérivés». En effet, lesdites exportations ont atteint, durant les six premiers mois de l’année, les 22,8 milliards DH, soit une progression de 44,4%. En outre, les ventes à l’étranger de phosphates se sont fixées à 5,72 milliards DH à fin juin 2011. De par ce volume, ces ventes s’inscrivent en hausse de 47,3%. Sous un autre contexte, les exportations d’acide phosphorique ont augmenté de 12,2% pour se chiffrer à 7,6 milliards DH contre 6,8 milliards DH recensés au cours du premier semestre 2010. Le prix moyen à l’exportation s’est établi, pour sa part, à 7.266 DH la tonne contre 5.504 DH la tonne à fin juin 2010. Les exportations d’engrais naturels et chimiques s’inscrivent, également, dans cette tendance haussière. Elles ont progressé de 85% pour un volume également en hausse de 32,4%. Ces exportations se sont chiffrées, à fin juin 2011, à 9,4 milliards DH. Entre autres, l’Office des changes met en relief la hausse des exportations des produits finis de consommation. Selon l’Office, le montant de ces exportations, à fin juin 2011, est estimé à 19,34 milliards DH contre 17,36 milliards DH arrêtés à fin juin 2010. Le taux d’évolution est fixé pour sa part à 11,4%. Les vêtements confectionnés, l’une des principales composantes du groupe, ont atteint les 9,92 milliards DH, en hausse de 11,8%. Cependant, les exportations en or industriel ont timidement progressé pour s’établir à 287,4 millions DH, à fin juin 2011, contre 286,1millions DH une année auparavant. La stabilité a été également sentie au niveau de l’or industriel (287,4 MDH) ainsi que des exportations des produits alimentaires qui se sont chiffrés de 13,81 milliards DH à fin juin 2011. «Cette stabilité résulte de la hausse des exportations de crustacés, mollusques et coquillages (+15,8%), de tomates fraîches (+29%) et de fruits frais, congelés ou en saumure (+26,1%) contrebalancée toutefois par le recul des exportations de poissons en conserve (-23,2%), d’agrumes (-13,2%) et de farine et poudre de poissons (-30,7%)», souligne l’Office des changes dans son rapport. Notons qu’au terme du premier semestre 2011, le commerce des services du Maroc avec le reste du monde dégage un excédent de 18,88 milliards DH contre 15,77 milliards DH enregistrés à fin juin 2010. L’Office des changes affirme, dans ce sens, que les recettes ont progressé de 9,6% soit un montant de 50,67 milliards DH. De leur côté, les dépenses se sont accrues de 4,4% pour s’établir à 31,79 milliards DH. Sous un autre angle, les recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers se sont établies à 10,92 milliards DH à fin juin 2011 contre 12,85 milliards DH une année auparavant, en recul de 15%. «Comparées à la moyenne du premier semestre des années 2006 à 2010, soit 15,85 milliards DH, ces recettes ont baissé de 31,1%», indique-t-on de même source. Et de poursuivre que «la répartition des recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers, par nature d’opération, demeure prédominée par les investissements directs avec 84,3% du total des recettes, suivis des investissements de portefeuille avec 10,1% et des prêts privés étrangers avec 5,6%». Pour leur part, les dépenses ont enregistré, à fin juin 2011, un reflux de 82,6% soit 3,25 milliards DH contre 18,65 milliards DH à fin juin 2010. Selon l’Office des changes, les dépenses sont constituées des cessions d’investissements directs étrangers (48,4% du total), des cessions d’investissements de portefeuille (32,4%) et des remboursements de prêts privés étrangers (19,2%).


Les règlements entre le Maroc et l’étranger dépassent les 300 milliards DH

A fin juin 2011, les règlements entre le Maroc et l’étranger ont porté sur 370,55 milliards DH contre 334,70 milliards DH à fin juin 2010, soit une hausse 10,7%. Ces règlements démontrent un déficit en allégement de 12,95 milliards DH. La ventilation de ces règlements par devise met en relief une progression de 7,1% des recettes en euro, soit un montant de 103,35 milliards DH contre 96,48 milliards DH enregistrés une année auparavant. Les recettes en dollar US ont atteint les 70 milliards DH contre 51,69 milliards DH, en hausse de 35,5%. En revanche, les dépenses en euro ont enregistré un recul de 9,2% au moment où celles en dollar US ont, à l’inverse, augmenté de 28,1%. Par ailleurs, les échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger se sont établis, à fin juin 2011, à 262,91milliards DH, en accroissement de 21,6%. L’Europe avec 156,36 milliards DH a participé pour 59,5% dans le total des échanges, suivie de l’Asie (54,43MMDH), de l’Amérique (35,20 MMDH), de l’Afrique (15,64 MMDH) et de l’Océanie (1,27 MMDH). La France se place au premier rang avec 43,17 MMDH du total des transactions commerciales du Maroc avec l’étranger. Les échanges commerciaux avec la France laissent apparaître un déficit de 6,78 MMDH et un taux de couverture des importations par les exportations de 72,8%. L’Espagne se situe au deuxième rang avec 35,32 MMDH des transactions commerciales. Les échanges commerciaux avec ce pays font ressortir un déficit de 4,18 MMDH et un taux de couverture de 78,8%. Les Etats-Unis d’Amérique avec 19,81 MDH occupent la troisième position, suivis de l’Italie avec 13,15 MMDH et de la Chine avec 12,76 MMDH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *