Balisage : Stratégie

Le délégué de l’ONMT en poste à Paris a présenté la stratégie promotionnelle du marché français à Casablanca, le 22 juillet 2004, face à une audience réduite. Notons au passage, parmi les professionnels présents, Ouakrim Belhacen, promoteur hôtelier, patron de la défunte Mondair, venu d’Agadir. Un opérateur de Tanger, seul à avoir fait le déplacement selon les observateurs.
Un professionnel d’Errachidia, venu plaider pour la réouverture de l’aéroport de sa ville, infrastructure moderne selon ses dires mais fermée. Soit dit en passant, la ville de Marrakech qui reçoit chaque année 500.000 Français comptait en tout et pour une délégation de cinq personnes. Très présent, le staff de l’ONMT, venu en masse, n’arrivait pas à oublier l’absence du nouveau directeur général, Abbès Azouzi, fraîchement promu et qui a eu sans doute un choix cornélien à faire entre la cérémonie de la signature de la convention de Mazagan et la stratégie promotionnelle du marché français. A noter aussi une faible présence des agences de voyages qui n’ont pas eu à bénéficier des politiques de convention mises en place. Les opérateurs marocains devront, s’ils veulent tenir un stand au prochain Top Résa, débourser 150.000 dirhams.
Mais c’est surtout l’absence de la RAM-Paris, partenaire de premier plan de l’ONMT dont il a été question dans les couloirs d’un hôtel casablancais qui a abrité la rencontre. Ces défections n’ont pas outre mesure entamé l’optimisme de Redouane Reghaye. Le délégué de l’ONMT à Paris s’est livré à un exposé long, trop long de l’avis de certains professionnels qui n’ont pas hésité à qualifier sa «prestation de thèse universitaire».
Une thèse intéressante où les amateurs de chiffres et de précisions ont été bien servis. On a tout appris concernant la concrétisation de la série de partenariats signés l’année dernière en marge du Top Résa. Tout sur Etapes Nouvelles qui a fait découvrir à plus de 135.000 Français les charmes du Maroc, tout sur Fram qui a vendu 100.000 packages, tout sur Nouvelle Frontière (83.000), Club Med (50.000), Look Voyages (47.000), Accor Vacances (24.000) et Royal Tour (17.000). Mais rien sur Républic Tours. Rien aussi sur Maxi sur qui s’amoncellent des nuages noirs. N’empêche, le résultat de la stratégie promotionnelle sur le marché français est largement positif. Ce marché est en croissance de 25% sur le premier semestre. Le cap des 500 000 touristes a été dépassé depuis le mois de mai. La Tunisie a doublé ce chiffre, mais comme le dit-on souvent, on ne peut comparer les deux produits. Le produit marocain est déclaré appartenant au tourisme haut de gamme. Il serait certainement assez intéressant que l’ONMT et le ministère dans cette stratégie promotionnelle s’intéresse au ratio revenu par chambre disponible. C’est salutaire pour mener une stratégie objective sur le marché français.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *