BAM délègue sa centrale de risques à Experian Maroc

BAM délègue sa centrale de risques à Experian Maroc

A partir de janvier 2009, la gestion du service central des risques de la banque centrale se verra, de manière effective, déléguée à «Experian Maroc, Crédit Bureau International». En ce sens qu’une convention vient d’être signée, lundi à Rabat, par le gouverneur de la banque centrale, Abdellatif Jouahri et le président d’Experian Maroc, Luciano Manzo. Concrètement, il s’agit pour cette institution internationale de veiller sur le renforcement et la modernisation de l’infrastructure existante à la centrale de risques, et ce, par la globalisation de l’information.
Notons que cette mise à la portée de l’information sera applicable quel que soit le montant et le type du crédit accordé. Par ailleurs, il s’agira également de l’amélioration du taux d’accès au financement bancaire, tout en participant à la baisse du coût des crédits. Selon le wali de Bank Al-Maghrib, cette gestion déléguée donnera aux opérateurs la possibilité de disposer d’une information de qualité, c’est à dire fiable, d’uniformiser cette information au niveau de tout le système bancaire, mais aussi de permettre le contrôle appliqué aux primes de risques usitées par les organismes bancaires, notamment lorsqu’il est question du financement des PME. D’une durée de 25 années, ce contrat est un projet structurant ayant pour objectif d’améliorer l’information financière relative à la clientèle bancaire, non seulement les grandes entreprises mais aussi les PME, les Toutes petites entreprises (TPE), les particuliers et les clients bénéficiant des microcrédits, a indiqué M. Jouahri. La globalisation de l’information ayant, pendant longtemps, figuré parmi les plus importantes revendications des établissements de crédit, cette convention avec l’Experian Maroc vient répondre à cette nécessité. À ce titre, M. Jouahri a mis en avant l’intérêt de son apport sur les questions relatives aux niveaux d’endettement et de solvabilité des clients.
Du côté de l’établissement de gestion déléguée, Luciano Manzo, président d’Experian Maroc, a indiqué que l’importance du Crédit bureau en tant qu’outil qui permettra de désenclaver une clientèles jusqu’alors exclue des circuits bancaires en apportant des éléments quantitatifs aux établissements de crédit pour une meilleure évaluation des risques. Cette opération qui s’inscrit dans le cadre de la loi bancaire et le service public délégué, a pour objectif de connaître avec précision les habitudes de paiement des clients, réduire les créances en souffrances et à protéger les droits des emprunteurs.
En vertu de cette convention, le Crédit bureau établit, sur la base des informations fournies par BAM, des dossiers d’informations sur les crédits en consolidant, conservant, traitant et analysant les données signalétiques et financières concernant l’endettement des clients des établissements de crédit.
Experian, désignée suite à un appel d’offres international et sur la base de critères techniques et financiers, est une entreprise internationale présente dans 36 pays avec un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dollars.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *