BAM : Les détails du plan stratégique 2019-2023

BAM : Les détails du plan stratégique 2019-2023

Ce que veut faire Jouahri pour les quatre années à venir

La banque poursuivra la mise en oeuvre de la réforme du régime de change initiée début 2018, avec un suivi au jour le jour de l’évolution du marché des changes, un accompagnement des opérateurs et du système bancaire et une communication ciblée et adaptée pour chaque partie prenante.

Une banque centrale performante, innovante et une force de changement au service du pays. Ce n’est pas le slogan d’une campagne mais la vision principale de la nouvelle feuille de route de Bank Al-Maghrib (BAM). En effet, Aujourd’hui Le Maroc a pu obtenir le nouveau plan stratégique 2019-2023 de BAM.

Il s’agit d’un plan très ambitieux avec des orientations claires et des objectifs bien fixés. «Au moment même où la banque s’apprête à célébrer son 60ème anniversaire, nous lançons notre 6ème plan stratégique 2019-2023. Il a été élaboré selon une démarche participative plus large et plus approfondie à travers de nombreux débats et rencontres et la réalisation de deux enquêtes exhaustives», explique Abdelatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib. Et d’ajouter : «Le plan stratégique 2019-2023 de Bank Al-Maghrib a retenu en définitive deux orientations fondamentales : veiller à la stabilité monétaire et financière, au bénéfice de l’emploi et d’une croissance durable et inclusive ; et poursuivre la mutation de la banque pour favoriser la créativité et la culture d’innovation à l’ère du digital».

Concrètement, le numéro un de la banque centrale affirme que BAM poursuivra la mise en oeuvre de la réforme du régime de change initiée début 2018, avec un suivi au jour le jour de l’évolution du marché des changes, un accompagnement des opérateurs et du système bancaire et une communication ciblée et adaptée pour chaque partie prenante. Le passage à un régime de change flexible est également présent dans le plan stratégique avec un objectif affiché de faire évoluer la politique monétaire pour qu’elle soit compatible avec la flexibilisation graduelle du régime de change et l’ouverture du pays. «Cela nous impose une adaptation minutieuse et progressive de nos outils d’analyses et de prévisions. Nous procéderons au moment approprié de cette transition à la mise en place d’un cadre de ciblage d’inflation dont une première ébauche a déjà été développée et que les équipes s’attellent actuellement à finaliser», note Jouahri.

En gros, BAM a déjà retenu deux orientations stratégiques. La première concerne la stabilité monétaire et financière. «Bank Al-Maghrib continuera à faire prévaloir tous ses apports au service du pays, en préservant la stabilité des prix et en veillant à la stabilité financière et à l’inclusion financière. Elle poursuivra dans ce sens le processus de flexibilisation graduelle du régime de change et l’adaptation de sa politique monétaire. De même, elle continuera à aligner le secteur bancaire sur les normes internationales et à consolider ses dispositifs de surveillance et de contrôle, tout comme elle renforcera la performance et la sécurité des systèmes et moyens de paiement», promettent les responsables. S’agissant de la deuxième orientation stratégique, elle est relative à la mutation de la banque pour favoriser la créativité et la culture d’innovation à l’ère du digital. Il est question d’aligner les processus, les modes de travail et le système d’information à l’ambition digitale de la banque. «Les nouvelles technologies seront notamment mises au profit de la gestion des données de façon à ce qu’elles soutiennent au mieux l’évolution des métiers «cœur d’activité». Les multiples projets digitaux que compte mener la banque nécessiteront une gouvernance adaptée, des méthodes de travail simplifiées et agiles, ainsi qu’un changement culturel à même de favoriser l’innovation et l’expérimentation», précise la même source. A noter que As-Sikkah figure également en bonne place dans le plan. BAM ambitionne ainsi d’en faire un sous-traitant de référence sur le marché international de l’impression des billets de banque et un acteur de premier plan sur d’autres segments du marché commercial à forte valeur ajoutée tels que celui des documents sécurisés.

Renforcer le positionnement de Dar As-Sikkah

BAM vise pour les cinq prochaines années à renforcer le positionnement de Dar As-Sikkah sur les marchés de production des billets de banque étrangers et des documents sécurisés aussi bien au niveau national qu’international. Dans cette optique, elle compte mettre en œuvre une stratégie de positionnement visant la diversification de donneurs d’ordre internationaux sur le marché de la soustraitance des billets de banque étrangers compte tenu des risques identifiés et de la rentabilité financière visée.

De même, elle développera une nouvelle activité dédiée à la conception, la production et la personnalisation des cartes identitaires et utilitaires sécurisées sur support polymère et plastique et élargira ses offres de service à l’international aux activités de conception de sécurité et de prépresse.

Ces chantiers seront accompagnés d’une transformation digitale des activités, des services et des produits de Dar As-Sikkah. Ils seront également supportés par des actions sous-jacentes ciblant le rehaussement de ses compétences organisationnelles et fonctionnelles, notamment en matière de systèmes informatiques industriels, de marketing, de communication et de recherche et développement.

Flexibilisation du régime de change

L’un des premiers objectifs stratégiques du plan de BAM concerne la politique monétaire. Dans ce sens, les responsables promettent de poursuivre le processus de flexibilisation du régime de change dont la première phase a été initiée en janvier 2018 et a consisté en l’élargissement de la bande de fluctuation du dirham.

«Elle se déroule aujourd’hui dans des conditions favorables, avec une appropriation de la réforme par les opérateurs économiques et une amélioration de la profondeur du marché», notent les responsables ajoutant que la banque poursuivra l’affinement des scénarios de cette transition, tenant compte des évolutions de l’environnement national et international. Elle veillera au renforcement du cadre de suivi du marché des changes et à la mise en œuvre de mesures visant son développement.

En particulier, elle améliorera sa surveillance pour assurer des mécanismes sains de formation des prix, tout comme elle promouvra le développement des instruments de couverture, à travers notamment la mise en place d’une courbe monétaire de référence. La banque enrichira également le cadre de surveillance macroprudentielle par l’intégration de nouveaux indicateurs de risques liés à cette réforme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *