Banane : 500 MDH de devises dans l’économie

Le dernier rapport de l’Association des Producteurs de Bananes du Maroc (Aproba) ne fait pas dans la nuance. «En l’absence d’une production nationale suffisante et dans le cas où la protection serait insuffisante pour maintenir le secteur, le Maroc serait amené à procéder à des importations équivalentes en volume à ce qu’il produit actuellement, soit 132.468 tonnes/an (596 millions de DH en devises)». Pour l’heure, le secteur contribue à l’économie nationale pour un chiffre d’affaires de plus de 1,32 milliard de DHS. Ce chiffre avoisine celui de la tomate et représente 44 % du chiffre d’affaires des agrumes. Il faut préciser par ailleurs que la superficie de la banane ne représente que 4,5 % de celle des agrumes. Selon le rapport de l’Aproba, la production nationale de la banane génère près de 500 millions de DH en devises étrangères. Le montant global des recettes en devises assuré durant les sept dernières années s’élève à 3,7 milliards de DH. Après un recul de 8 % en 1995/96, la superficie actuelle réservée à la culture du bananier est de l’ordre de 3311,70 hectares sous-abris et 270 hectares en plein champ. La contribution des différentes régions en matière de production est de 68% pour le Souss-Massa, 15% pour le Gharb, 11% pour El Jadida et 6% pour les autres régions. D’après le rapport, les rendements moyens par cycle de production se situent entre 50 et 60 tonnes par hectare. La superficie totale des cultures sous-serres est de 11.450 ha dont 7.770 ha de primeurs (67%), 3.460 ha de bananiers (30%), 2oo ha de floriculture (2%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *