Bank Al-Maghrib : Baisse de 0,9% du total bilan à fin 2010

Bank Al-Maghrib : Baisse de 0,9% du total bilan à fin 2010

Bank Al-Maghrib (BAM) a bouclé ses comptes pour l’exercice 2010 en légère baisse. La banque centrale du Royaume a vu son total bilan se déprécier de 0,9 % pour s’établir à 216,47 milliards de dirhams à fin 2010, à cause de deux variations divergentes : les avoirs et placements en devises et les dépôts et engagements en dirhams. Dans son rapport rendu public hier, BAM met en relief la progression de la contrevaleur des avoirs et placements en or, qui a grimpé de 36%, pour atteindre les 8,35 milliards de dirhams au cours dudit exercice. Selon Bank Al-Maghrib, cette évolution résulte de «l’appréciation du cours de l’once d’or qui a atteint son plus haut niveau en fin d’année, soit 1.410,25 USD», précisant en parallèle que le stock d’or est resté inchangé par rapport à l’exercice précédent, avec un volume de 22 tonnes, soit 708.765,169 onces d’or.  Les avoirs et placements en devises ont enregistré pour leur part une bonne performance. L’encours collecté à fin 2010 est de181,86 milliards de dirhams, en hausse de 6%, soit un additionnel de 9,54 milliards de dirhams. De même, les avoirs auprès des organismes financiers internationaux se sont chiffrés à 7,56 milliards de dirhams, enregistrant ainsi une progression de 4%, en une évolution identique aux valeurs mobilisées, qui se sont situées à 2,92 milliards de dirhams. «Cet actif recouvre à la fois une hausse de 321 millions de dirhams des immobilisations corporelles et incorporelles évaluées à 2,17 milliards de dirhams à fin 2010, ainsi qu’une baisse de 246 millions de dirhams des titres de la banque», relève-t-on dans le rapport de Bank Al-Maghrib, qui précise que «la baisse des titres de la banque résulte de la cession de certaines participations étrangères pour une valeur nette de 263 millions de dirhams, tout autant que de la souscription, pour un montant de 20 millions de dirhams, au capital de la société Moroccan Financial Board». Par ailleurs, les billets et monnaies en circulation ont affiché un taux de progression identique à celui de l’exercice 2009, atteignant 152,05 milliards de dirhams, soit une hausse de 6%.  En revanche, les dépôts et engagements en dirhams ont fléchi de 10,38 milliards DH. Suivant la même tendance, les avoirs en comptes courants des banques ont baissé de 26 %, suite à la réduction du taux de la réserve monétaire opérée en avril 2010. S’agissant des comptes de produits et charges, le résultat de BAM s’est contracté de 34 % pour la deuxième année consécutive. En commentaire de ce résultat, Bank Al-Maghrib argumente par la baisse des taux de rendement des placements en devises, principales source de revenu de la banque. Dans ce segment, les produits de la banque se sont établis, au titre de l’exercice 2010, à 7,47 milliards de dirhams, en repli de 4% par rapport à l’année précédente. Les charges globales se sont, quant à elles, accrues de 13%, pour atteindre les 5,65 milliards DH à fin 2010. «Cette progression est imputable à la hausse de 61 % des charges financières», lit-on dans le rapport de la banque. En revanche, le résultat brut d’exploitation de BAM a subi une baisse de 39 %, suite à la contraction des résultats des activités de la banque. Ainsi, le coefficient d’exploitation s’est situé à 38 %. «Cette dégradation résulte de l’évolution défavorable des éléments composant ce coefficient, qui est le rapport entre les charges générales d’exploitation et le résultat des activités de la banque», précise Bank Al-Maghrib.
Notons que le résultat brut s’est élevé, à fin 2010, à 2,9 milliards de dirhams et que déduction faite de la charge d’impôt, le résultat net s’est établi à 1,82 milliard de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *