Bank Al-Maghrib : Baisse du taux d’intérêt moyen sur le marché interbancaire

Au cours de la semaine se terminant le 7 mai, les avoirs extérieurs nets ont connu une autre fois une hausse de près de 300 millions de dirhams. En effet, les réserves de change de  Bank Al –Maghrib ont augmenté de 4,8 milliards par rapport à leur niveau de fin de décembre 2007. S’agissant du dirham, au terme de la semaine  étalée du 2 au 7 mai, la banque centrale note une appréciation de 0,16% face à l’euro, et une dépréciation de 0,84% face au dollar. Par ailleurs, à l’issue de la semaine s’achevant le 7 mai,  la banque centrale a continué d’injecter  des liquidités  pour un montant de 15 milliards de dirhams à travers les avances à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25%. Sur le marché monétaire, le taux d’intérêt moyen sur le marché interbancaire a diminué de 0,13% (3,52% contre 3,39% une semaine auparavant), alors que le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit en hausse. Ajoutons que lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours au taux de 3,25% du 7 mai, en date de valeur du 8 mai, Bank Al-Maghrib a accordé 13 milliards de dirhams sur un montant demandé de 21,4 milliards.
Sur le marché des adjudications, la banque centrale indique qu’à l’issue de la séance du 6 mai, pour une date de règlement fixée au 12 mai, le Trésor n’a retenu aucune offre sur un montant proposé de 4,2 milliards de dirhams. Aussi compte tenu des remboursements au titre de la semaine du 8 au 14 mai, d’un montant de 450 millions de dirhams, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 246,4 milliards de dirhams, ajoute la même source. Notons que le bilan hebdomadaire précédant mettait en relief une hausse des réserves de change de 191 milliards de dirhams accompagnée par une progression de l’encours de ces indicateurs à 4,5 milliards par rapport à son niveau de fin de décembre.
Sur la même période, le dirham s’est apprécié de 0,33% devant l’euro, alors qu’il affichait une dépréciation de 1,71% face au dollar. Du côté du marché monétaire la banque centrale avait alimenté le marché en injectant des liquidités de l’ordre de 17 milliards de dirhams par le biais des avances à 7 jours sur appel d’offres, au taux de 3,25%. Dans ce cadre, le taux d’intérêt moyen sur le marché interbancaire avait augmenté de 3,52% contre 3,25% à la fin de la période.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *