Bank Al-Maghrib, CGEM et GPBM se penchent sur le financement des TPME

Bank Al-Maghrib, CGEM et GPBM  se penchent sur le financement des TPME

Les professionnels ont appelé à œuvrer davantage à améliorer la relation banque-client, à favoriser un rapprochement entre les banques et les fédérations sectorielles ainsi qu’à lever les freins au développement des financements désintermédiés, en l’occurrence le marché boursier.

Bank Al-Maghrib, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) ont passé au crible les actions engagées en faveur du financement des entreprises particulièrement les TPME. Les trois parties ont examiné le bilan et les perspectives du financement des entreprises lors de leur deuxième réunion qui s’est tenue jeudi 18 avril à Casablanca. Cette rencontre tripartite a été une occasion pour examiner les nouvelles mesures pour améliorer l’environnement du crédit des entreprises, notamment les Très petites et moyennes entreprises (TPME).
Une panoplie d’actions à entreprendre a été identifiée. Il est question en effet de renforcer les mécanismes d’accompagnement et de proximité des entreprises mis en place par les banques. L’heure étant également de développer les modes de financement comme l’affacturage pour alléger les contraintes induites par les délais de paiement. Parmi les mesures en cours qui faciliteraient le financement de l’entreprise on cite l’opérationnalisation de la loi et l’observatoire sur les délais de paiement.

Les trois parties misent également sur la mise en œuvre des leviers de la stratégie nationale d’inclusion financière, notamment ceux destinés à la TPE et la micro-entreprise. Ceci passe éventuellement par l’accélération du développement des modèles alternatifs, en l’occurrence la microfinance et le crowdfunding. Les professionnels ont appelé par ailleurs à œuvrer davantage à améliorer la relation banque-client, à favoriser un rapprochement entre les banques et les fédérations sectorielles ainsi qu’à lever les freins au développement des financements désintermédiés, en l’occurrence le marché boursier, la dette privée et l’investissement en capital risque. Les recommandations émises dans ce sens convergent vers le rehaussement de l’écosystème productif et le renforcement de ses performances aux plans sectoriel et régional. Pour ce faire, il est recommandé d’adopter une approche coordonnée et fédératrice des dispositifs de promotion, d’information, d’accompagnement, de soutien et d’appui au financement de la Très petite et moyenne entreprise développés notamment par Maroc PME, la Caisse centrale de garantie (CGI) et les Centres régionaux d’investissement. Il a également été proposé de mettre en place un dispositif renforcé d’accompagnement et de financement spécifiques à la création d’entreprise en général et à l’innovation en particulier.

La promotion d’un environnement des affaires favorable est de mise, notamment en matière de fiscalité, de procédures administratives et judiciaires. Il est à noter que cette deuxième réunion tripartite intervient après celle du 26 janvier ayant donné lieu à la mise en place d’un plan d’actions et des propositions de mesures visant à soutenir le financement des entreprises. Les parties prenantes publiques et privées ont fourni des efforts visant à promouvoir le financement de l’entreprise.

Les engagements ont été articulés autour du maintien d’une politique monétaire accommodante et des mécanismes de soutien au financement bancaire des Très petites et moyennes entreprises. A cela s’ajoutent la création et l’opérationnalisation de l’observatoire de la TPME, le développement par les banques de produits bancaires et services non financiers destinés à la TPME ainsi que la conduite de réformes légales portant notamment sur l’adoption de la loi relative aux sûretés mobilières, la réforme des Centres régionaux d’investissement, la création d’un observatoire sur les délais de paiement et l’adoption d’une solution de financement des arriérés de crédit de TVA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *