Bank Al-Maghrib : Les avoirs extérieurs gagnent 944 MDH

Nouvelle hausse des avoirs extérieurs de Bank Al-Maghrib. En effet, ces indices se sont relevés de 944 millions de dirhams au terme de la semaine se clôturant le 5 décembre. Cela en raison du fait que les opérations de change de billets de banque étrangers ont dépassé le total des achats de devises par les banques. Dans ce contexte, l’encours des réserves nettes de change de la banque centrale a atteint 185 milliards de dirhams, supérieur de 11,1 milliards comparativement au chiffre noté à fin décembre 2006. De même, le bilan hebdomadaire des indicateurs économiques et financiers de la semaine précédente a mis en avant l’appréciation du dirham de 0,11% face à l’euro, mais également sa régression de 0,50% devant le billet vert américain. Du côté du marché monétaire, la banque centrale note qu’ «au terme de la semaine allant du 29 novembre au 5 décembre, Bank Al-Maghrib a injecté des liquidités pour un montant moyen de 9,4 milliards de dirhams, dont 9 milliards à travers les avances à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25% et 429 millions par le biais des avances à 24 heures au taux de 4,25%».
En même temps, sur le marché interbancaire, le taux d’intérêt moyen s’est élevé à 3,74% et ce, contre un taux de 3,56% affiché une semaine auparavant. En outre, le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit sur le registre de la hausse. D’autre part, lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours au taux de 3,25%, du 5 décembre 2007, pour une date de valeur fixée au 6 décembre, Bank Al-Maghrib a accordé 11 milliards de dirhams, sur la base d’un montant demandé de 45,5 milliards. Notons qu’aucune offre n’a été retenue par le Trésor lors de l’adjudication du 4 décembre, pour une date de règlement du 10 décembre. Alors que le montant proposé sur le marché était équivalent à 2,1 milliards de dirhams. Aussi, «les remboursements étant de 500 millions de dirhams, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 252,4 milliards de dirhams au 12 décembre 2007», souligne la banque centrale dans la même analyse hebdomadaire.
Sur le registre des finances publiques, la banque brosse l’état des comptes du Trésor au terme des dix premiers mois de l’année. Soulignons que la situation du Trésor dénote un excédent budgétaire chiffré à 6,6 milliards de dirhams. La raison en est que les recettes ordinaires ont marqué une progression de l’ordre de 16,2%, soit 142,6 milliards de dirhams, alors que les dépenses globales se sont hissées de 11,8%, d’un montant de 136 milliards de dirhams. Et «compte tenu du règlement d’arriérés de paiement pour un montant de 602 millions de dirhams, l’excédent de caisse s’est établi à près de 6 milliards de dirhams», note la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *