Bank Al-Maghrib tient la 208ème réunion de son conseil

Cette réunion, tenue sous la présidence du gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, est la première qui se tient dans le cadre de la nouvelle  loi portant statut de la Banque centrale, entrée en vigueur en février 2006. Cette nouvelle loi a érigé la stabilité des prix en mission fondamentale de  la banque et a, en conséquence, renforcé son autonomie tout en redéfinissant  ses prérogatives et les attributions de son conseil dont la composition a été  modifiée, ajoute le communiqué.
Concernant plus particulièrement les prix, le conseil a noté que leur hausse  reste relativement modérée, tout en soulignant l’existence de risques de  pressions sur les prix à court terme, liés notamment à l’accumulation  d’importantes encaisses liquides par les agents économiques, la hausse du coût  de l’énergie ainsi qu’aux effets induits par le réaménagement de la taxe sur la  valeur ajoutée. Dans ces conditions, le conseil a estimé nécessaire de continuer à imprégner  une orientation prudente à la politique monétaire et de maintenir inchangé son  cadre opérationnel.
Celui-ci s’articule autour d’un taux directeur de 3,25%,  avec des limites supérieure et inférieure constituées respectivement par le  taux des avances à 24 heures (4,25%) et celui de la facilité de dépôt à 24  heures (2,25%). Le conseil a jugé toutefois opportun de privilégier, dorénavant, les  interventions de la Banque centrale sur le marché monétaire au moyen des  opérations sur appels d’offres à 7 jours. Le conseil a, par ailleurs, examiné et approuvé les comptes de l’exercice  2005 et l’affectation des résultats. Il a également désigné un commissaire aux  comptes, conformément aux nouvelles dispositions législatives portant sur les  modalités de contrôle de l’institution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *