Banque centrale européenne : Nouveau recul de la dette des banques espagnoles

Banque centrale européenne : Nouveau recul de la dette des banques espagnoles

La dette des banques espagnoles envers la Banque centrale européenne (BCE) a encore diminué en février, passant sous les 50 milliards d’euros pour la première fois depuis 2008, ce qui confirme le retour de la confiance des marchés, a annoncé, lundi, la Banque d’Espagne. Le montant total de la dette a chuté de 35,5% par rapport à février 2010, à 49,2 milliards d’euros, précise l’organisme dans un communiqué. Par rapport à janvier 2011, le recul est de 7,4%. Ce chiffre, qui passe sous les 50 milliards pour la première fois depuis septembre 2008, est un indice de la capacité ou non des banques espagnoles à recourir au marché (au lieu de la BCE) pour se financer. La Bourse de Madrid était d’ailleurs en forte hausse lundi matin, prenant 2,17% à 10h45 (09h45 GMT), dopée par les valeurs bancaires. La dette n’a cessé de s’alléger depuis août (hormis une légère remontée en décembre) après un début d’été périlleux: en juin et juillet, elle avait atteint des records historiques, soulignant alors la difficulté des banques espagnoles à se financer sur le marché interbancaire. Désormais les banques espagnoles ne captent plus que 13% du montant total prêté par la BCE dans la zone euro, contre plus de 30% cet été.
L’Espagne, qui peine à sortir de la crise, a été depuis un an régulièrement l’objet de craintes des marchés. Jeudi, l’agence Moody’s a dégradé d’un cran la note souveraine du pays, à «Aa2» avec perspective négative, se disant toujours sceptique sur sa capacité à redresser ses finances et s’inquiétant du coût de la restructuration bancaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *