Banque centrale populaire : développement assuré au Mali et au Burkina Faso

Banque centrale populaire : développement assuré au Mali et au Burkina Faso

Les perspectives de développement du Groupe banque centrale populaire en Afrique sont grandes. L’engagement pour assurer une bonne extension dans la région subsaharienne vient d’être renouvelé par Mohammed Benchaâboun en personne lors d’une visite récente au Mali et au Burkina Faso. Le président du Groupe Banque centrale populaire a été reçu respectivement par les deux présidents des républiques précédemment précitées.

A cet égard, le Groupe bancaire marocain, actionnaire de référence à la fois dans la Banque Atlantique du Mali et du Burkina Faso, consolide son positionnement en tant qu’acteur majeur dans la région. En marge de son entretien avec le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, M. Benchaâboun a souligné l’engagement de la Banque Atlantique à accompagner les besoins de financement pour l’ensemble des projets structurants qui se dessinent au Mali. M. Benchaâboun a exprimé par la même occasion la volonté de «la banque centrale populaire à aller de l’avant pour mettre en place tous les moyens nécessaires afin de répondre aux besoins de financement de l’économie».

Le développement de la Banque Atlantique du Burkina Faso (BA-BF) fut également au cœur du périple africain de Mohammed Benchaâboun. Le Groupe banque centrale populaire ambitionne de mettre en œuvre des projets à moyen terme. «Sur les trois prochaines années, la Banque Atlantique du Burkina Faso a des ambitions de développement à deux chiffres. En termes de croissance, nous parlons des principaux indicateurs d’activités, de performance de la banque et de son positionnement sur le marché», a exprimé M. Benchaâboun dans une déclaration de presse relayée par la MAP. La banque Atlantique du Burkina Faso – qui vient de tenir son conseil d’administration-, vise une croissance de 20 % pour l’année 2014.

La banque affirme par ailleurs avoir mis en place des plans d’investissement financier pour accompagner le développement soutenu du pays et contribuer à la bancarisation de la population burkinabé. Notons que la Banque Atlantique du Burkina Faso dispose actuellement d’un réseau d’une vingtaine d’agences réparties à travers le pays, et d’un parc de 20 distributeurs automatiques.
Les données provisoires font état d’un produit net bancaire de plus de 10 milliards de francs CFA.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *