Banque mondiale: 1 MMDH pour les infrastructures de Casablanca-Settat

Banque mondiale:  1 MMDH pour les infrastructures de Casablanca-Settat

Un accord destiné au financement des projets d’infrastructures régionales à fort impact, pour un montant de 100 millions de dollars US (environ 1 milliard DH), a été signé, jeudi à Casablanca, entre la Société financière internationale (IFC), membre du Groupe Banque mondiale, et la région Casablanca-Settat.

Paraphé par le président du conseil de la région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, le directeur général de Casa Transports, Nabil Belabed, et le vice-président de l’IFC pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Sergio Pimenta, cet accord portant sur un prêt de 100 millions de dollars permet de financer la contribution de la région de Casablanca-Settat dans la construction des deux nouvelles lignes de tramway T3 et T4 à Casablanca et la réalisation de plusieurs centaines de kilomètres (environ 2020 kilomètres) de pistes et routes dans les communes rurales de la région.

«Il s’agit du premier prêt commercial auquel une région du Royaume accède sans la garantie souveraine», a indiqué M. Pimenta qui s’exprimait lors de la cérémonie de signature, notant que cet accord s’inscrit en droite ligne de la vision de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la régionalisation avancée et d’un développement régional inclusif pour améliorer les conditions de vie des citoyens marocains.

Les fonds publics sont limités et les besoins de financement des populations et des collectivités territoriales sont très importants, a-t-il fait remarquer, notant à cet égard que «les mobilisations de financement privé additionnel sont importantes et vont permettre au Royaume, à ses villes et régions, de doter les territoires d’infrastructures essentielles».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *