Banque participative : Al Akhdar Bank démarre en novembre

Banque participative : Al Akhdar Bank démarre  en novembre

La banque démarre par un capital de 200 millions de dirhams détenu à hauteur de 51% par Crédit Agricole du Maroc et 49% par ICD. Une augmentation ultérieure est prévue portant ainsi le chiffre d’affaires à 400 MDH.

Après Attijariwafa bank, CIH et la Banque populaire, c’est au tour du Crédit Agricole Maroc de donner le coup d’envoi à sa banque participative. Une entité que le Groupe a baptisée «Al Akhdar Bank».  La banque démarrera son activité en novembre et ce à travers 4 agences situées respectivement à Casablanca, Rabat, Berkane et Benslimane. Un réseau qui se développera rapidement puisque les perspectives d’expansion portent sur l’opérationnalité de 8 agences d’ici la fin de l’année pour atteindre en 2018, 21 agences ouvertes et 40 points de vente à l’horizon 2021.

«Notre objectif est de couvrir tous les bassins agricoles. Nous misons sur une couverture territoriale équilibrée tout en complétant les agences physiques avec un certain nombre de canaux tels que les agences mobiles, le digital et centres d’appels pour simplifier la relation client même à distance», explique dans ce sens Fouad Harraz, directeur général de Al Akhdar Bank, lors d’une rencontre tenue 16 octobre à Casablanca. Fruit d’un partenariat entre Crédit Agricole Maroc et la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD), la banque démarre par un capital de 200 millions de dirhams détenu à hauteur de 51% par Crédit Agricole du Maroc et 49% par ICD.

Une augmentation ultérieure est prévue portant ainsi le chiffre d’affaires à 400 millions de dirhams. Au-delà de garantir un bon démarrage, les représentants d’Al Akhdar ambitionnent d’assurer une stabilité sur le marché bancaire, notamment celui de la finance participative, ainsi que de répondre aux besoins de clients. C’est dans cette perspective que la banque a développé une large gamme de produits ciblant  particuliers, agriculteurs et industriels. Dans le même sens, la banque déploie des moyens humains et techniques afin de satisfaire les attentes de sa clientèle. Al Akhdar dispose ainsi d’effectifs qualifiés alliant à la fois la maîtrise du métier bancaire et la spécifité de la banque participative. Sur le plan technique, la banque déploie un système d’information spécialisé en finance participative reconnu dans plusieurs pays. Il s’agit du  «ITS Ethix core banking», qui a été primé comme meilleure solution en finance islamique en 2017 «Best Islamic Finance Technology Product 2017». S’agissant de la banque à distance, Al Akhdar met en place un centre de relation clientèle et une entité digitale permettant aux clients d’entrer en relation avec la banque de manière simple, efficace et sans contrainte de présence.

Ce que propose Al Akhdar à ses clients

• Clients particuliers : Cette catégorie de clients sera, à travers une offre de banque au quotidien, composée de comptes de dépôts, de cartes monétiques de paiement et de retrait et de services E-Banking et Mobile-Banking. Leurs besoins en financement immobilier, auto et équipement seront satisfaits à travers différents instruments participatifs (Mourabaha, Ijara…). Une offre d’épargne et d’assurance viendra compléter la gamme des produits à travers les comptes d’investissement et les produits d’assurance Takaful.

• Clients agriculteurs : Cette clientèle bénéficiera également d’une offre de banque au quotidien adaptée à leurs besoins, en plus d’une offre de financement qui couvre tous leurs besoins, en l’occurrence le financement de campagne agricole, le financement de l’investissement entre autres, en équipement agricole, en irrigation, en bétail et en arbres fruitiers. Le financement des agriculteurs se basera également sur les différents instruments participatifs validés par le Conseil supérieur des ouléma (CSO), à savoir Mourabaha, Ijara. Al Akhdar travaillera aussi sur des produits innovants pour le financement de l’agriculture et de l’agro-industrie.

• Clients professionnels et entreprises: En plus des comptes de dépôts et d’investissement, des moyens de paiement et des services d’Internet banking  seront mis à  la disposition des clients professionnels et entreprises pour satisfaire leurs besoins en investissement à travers les instruments participatifs validés par le CSO (Mourabaha, Ijara, Salam, Moucharaka et Moudaraba). Cette offre sera enrichie dans une deuxième phase par des produits de Trade Finance pour les opérations à l’international.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *