Banque Populaire : Hausse du résultat net

Mardi 24 septembre, le comité transitoire du groupe Banques Populaires s’est réuni pour examiner les points à l’ordre du jour liés, entre autres, à la situation de la banque au titre du premier semestre 2002. Selon un communiqué diffusé par le groupe, «le Conseil a approuvé les comptes de la banque, lesquels font ressortir un résultat net s’établissant à 160 millions de DH, contre 141 millions de DH un an plutôt, soit une progression de 13,4%». Il en ressort que les activités et les résultats se sont inscrits en hausse. Ainsi, à fin juin 2002, les dépôts, y compris les intérêts courus à servir sur les dépôts rémunérés, précise la banque, se sont établis à 70.541 millions de DH, soit une progression de 10,4% par rapport à la même période de l’année précédente. La banque indique que la part de marché sur ce segment a atteint 29,03%, contre 28,83% à fin décembre 2001. Pour ce qui est des crédits à l’économie, ils se sont également inscrits en hausse.
A fin juin 2002, le montant de ces crédits est à 31,89 milliards de DH en hausse de 7,7%, soit un additionnel de 2,1 milliards de DH par rapport à l’exercice écoulé, indique la banque. Et d’ajouter que la part de marché correspondante a été maintenue au même niveau que celle à fin décembre 2002, soit 20,1%.
Selon les responsables du groupe Banques Populaires, «ces performances se sont traduites par un impact significatif sur les résultats financiers puisque le produit net bancaire s’est situé à plus de 2 milliards de DH à fin juin 2002, alors que le résultat net a progressé de 49,7% par rapport à juin 2001, soit 460 millions de DH». A en juger par leurs propos, «la hausse du résultat net s’explique par l’effet combiné de l’augmentation du produit net bancaire, la maîtrise des charges générales d’exploitation ainsi que la progression des reprises de provisions devenues disponibles».
En se basant sur les résultats au 31 août 2002 et les perspectives de clôture au titre de l’année en cours, le groupe Banques Populaires indique que celles-ci «laissent augurer un exercice marqué des performances renouvelées».
Notons que pour l’année 2001, le produit net bancaire a enregistré une hausse de 17,6% un an auparavant. Quant au bénéfice net, il s’est élevé à 930.382 millions de DH, soit une progression de 33,3%. Les ressources globales ont affiché une augmentation de 10,6%. Cet exercice s’est soldé par l’amélioration notable du PNB, dont la hausse s’est établie à 17,6%.
L’année 2001 a été marquée également par l’élaboration du «Plan moyen terme 2002-2005». Ce programme vise, entre autres, l’amélioration de la gestion des ressources humaines , le développement d’une politique marketing agressive et la maîtrise des risques. La banque a débloqué une enveloppe de 1,5 milliard de DH pour la concrétisation de ce plan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *