Banque populaire : Résultats positifs

Banque populaire : Résultats positifs

Les réunions périodiques du comité transitoire du Crédit Populaire au Maroc (CPM) et du Conseil d’administration de la BCP, ont été tenues le jeudi 23 décembre 2004. Ces réunions ont eu pour objet l’appréciation des réalisations des deux institutions ainsi que le plan de développement à moyen terme 2005-2007 et les budgets 2005. Globalement, les performances à fin novembre du groupe et les perspectives de clôture de l’exercice 2004 confortent sa position de leader sur le marché national. Par la même, le CPM améliore son coefficient d’exploitation et la productivité de son personnel.
Pour la BCP, selon le communiqué de la banque, les dépôts de la clientèle sont en amélioration de 60,1% sur une année glissante à 3 289 millions de DH. L’encours des financements consentis à l’économie a progressé de 24,2% pour s’établir à 4 823 millions de DH à fin novembre 2004. De leurs côtés, l’encours des emplois sur les différents compartiments du marché des capitaux s’est situé à fin novembre 2004 à 42,7 milliards de DH, permettant à l’institution de consolider son 1er rang sur ce marché avec une part de 40,8% à fin octobre 2004 «En ce qui concerne les perspectives de clôture de l’exercice 2004, il a été noté avec satisfaction le niveau de réalisation escompté, pour le groupe, qui reste conforme aux objectifs fixés», précise le communiqué.
Au niveau groupe, les dépôts de la clientèle, à fin novembre 2004, se sont améliorés de 8,4% pour se situer à 88.048 millions de DH contre 81.227 millions de DH, un an auparavant. La part de marché du groupe passe à 30,01% à fin octobre, «consolidant ainsi sa part de leader du système bancaire», est-il mentionné. Côté emplois, le CPM se présente également comme leader de la place avec un encours de 88072 millions de DH ventilé entre : 44308 millions de DH de crédits à l’économie, soit +14,6% par rapport à l’année dernière, grâce notamment à une bonne performance des crédits à l’investissement et des crédits immobiliers pour respectivement +14,8% et +29,3%, puis, 43 764 millions de DH en portefeuille titres dont près de 38 milliards de DH en Bons de Trésor consolidant ainsi sa position de leader au niveau de l’activité de marché.
Au niveau du réseau, le groupe poursuit sa politique de bancarisation avec l’ouverture à fin novembre de 20 nouveaux points de vente, 7 autres devant être ouverts ce mois de décembre, portant son réseau à 485 agences gérant plus de 2 250 000 clients et l’installation de 72 automates bancaires élevant son parc à 423 guichets automatiques.
Ces réunions périodiques sont aussi l’occasion d’adopter le plan de développement du groupe pour la période 2005-2007 et le budget 2005. Les objectifs visés par le plan 2007 sont la consolidation et l’amélioration du positionnement du CPM aussi bien au niveau des activités de l’intermédiation bancaire qu’au niveau des activités du marché. «la finalité étant d’assurer un développement harmonieux et sécurisé, tout en veillant à assurer une rentabilité adéquate aux sociétaires et actionnaires du groupe», précise le communiqué.
Sur la plan des moyens logistiques et informatiques, le comité transitoire a entériné un programme d’investissement pour près de 1 300 millions sur l’ensemble de la période du plan, avec comme objectif la création de 40 agences en moyenne par an. En plus, un programme informatique, de 400 millions DH, a été adopté pour accompagner le développent du groupe, à travers l’automatisation poussée des opérations, l’industrialisation des activités de la Banque et l’intégration de l’ensemble des dispositions réglementaires (Bâle II, devoir de vigilance, Back-Up…).
Il est aussi à relever, à l’occasion de cette réunion du conseil, les cinq représentants du Conseil d’administration de la BCP devant siéger au sein du comité directeur ont été désignés. Ils prendront part à côté des cinq présidents des conseils de surveillance des BPR, élus par leurs pairs. Le comité directeur devrait remplacer l’actuel comité transitoire, dont la mission s’achève en janvier 2005. Ainsi, la réforme du CPM, entamée en 2001, sera achevée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *