Banque Populaire : un label de qualité

Banque Populaire : un label de qualité

Le groupe Banques Populaires s’est engagé dans une véritable démarche qualité. La semaine dernière, ce sont tous les services monétiques de la banque qui ont été certifiés ISO 9001 version 2000. Un événement fêté en grande pompe à l’occasion d’une cérémonie de remise du certificat de cette certification qui a eu lieu le jeudi 8 septembre à Casablanca et à laquelle était présent le ministre des Finances et de la Privatisation Fathallah Oualalou. Il s’agit bien là d’une distinction qualitative qui, selon un communiqué de l’institution bancaire, «est le fruit de la mise en œuvre d’un processus, aussi bien opérationnels que de supports, qui a nécessité la mobilisation d’équipes d’experts métiers pluridisciplinaires sur une période de 16 mois». Ainsi, des indicateurs de suivi de performances ont été mis en place ce qui a permis «une veille permanente et une amélioration continue des prestations offertes», ajoute la même source. Dans différentes interventions, le souci du groupe Banques Populaires d’offrir le meilleur à ses clients.
L’objectif de pérenniser le « leadership de l’institution sur la scène bancaire nationale, en la hissant aux meilleurs standards internationaux de rentabilité, de qualité et de sécurité», a également été souligné. C’est d’ailleurs dans cette optique que la démarche de certification a concerné l’activité monétique. Plusieurs critères sont entrés en considération pour justifier ce premier choix, notamment la densité du réseau GAB du Groupe Banques Populaires (500 GAB pour les diverses opérations bancaires) ainsi que le taux d’équipement élevé de sa clientèle en cartes monétiques.
Une importance mise en évidence par le nombre de clients du groupe Banques Populaires, porteurs de cartes (730.000 clients). Des clients qui procèdent, comme le signale le communiqué de l’institution bancaire, à quelque deux millions d’opérations de retrait mensuellement, soit plus que les opérations traditionnelles effectuées auprès des agences du groupe. «Les moyens humains, matériels et logistiques, mis en place pour gérer l’activité monétique, ont abouti à un traitement de masse fortement automatisé et industrialisé, permettant d’offrir un large éventail de services monétiques, allant du retrait en espèces, au virement de compte à compte, la demande de chéquiers, le paiement de factures, le règlement des achats auprès des commerçants ou la recharge du téléphone portable», explique le groupe Banques Populaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *