Bataille à fibre égale

Bataille à fibre égale

Le textile marocain reprend du tonus. Forts des dispositions favorisantes du plan Emergence-Textile signé entre le gouvernement et l’Association marocaine des industriels du textile et de l’habillement (AMITH), il se tourne à présent à la reconquête des marchés européen et américain. Pour ce premier marché, c’est sur l’accord de libre-échange que les professionnels marocains se baseront.
Dans ce cadre, entre justement la gestion du contingent relatif à la flexibilité des règles d’origine pour les exportations des produits textiles vers les Etats-Unis. Cette gestion a fait l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt lancé la semaine dernière.
« L’accord de libre-échange entre le Maroc et les USA prévoit un contingent en équivalent de 30 millions de mètres carrés de produits textiles à exporter, en dérogation à la règle d’origine de la triple transformation.
Ce contingent reste stable pendant les 4 premières années après l’entrée en vigueur de l’accord et il sera réduit ensuite de manière linéaire durant les 6 années suivantes», stipule un communiqué du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Mise à niveau de l’économie qui a lancé cet appel à manifestation d’intérêt. Et d’ajouter que pour optimiser l’utilisation de ce contingent, il sera affecté en priorité aux produits qui bénéficient de l’accès en exonération des droits d’importation au marché américain dès l’entrée en vigueur de l’accord et ce dans le cadre de contingents tarifaires.
Une liste de 45 produits a d’ores et déjà été dressée. Le communiqué du ministère rappelle que l’accord Maroc-Etats-Unis « prévoit également un contingent en équivalant de 1.000 tonnes de fils et tissus obtenus à partir de fibres de coton originaires des pays africains subsahariens les moins avancés (PMA)». Toutes les entreprises intéressées par ce contingent doivent ainsi établir et déposer leurs demandes auprès du ministère concerné au plus tard le 5 décembre 2005 à 18h. Le textile est également inscrit à l’ordre du jour de la réunion du conseil d’association Maroc-Union européenne qui doit se tenir dans les jours qui viennent.
Réunion qui connaîtra une déclaration unilatérale faite par le Royaume en vue de l’accélération de la réforme tarifaire contenue dans l’accord Emergence-Textile. Les dispositions de l’article 3 de ce dernier accord sont ainsi concernées, notamment les baisses de droits de douane pour les matières premières, accessoires et fournitures, fils et tissus écrus, les tissus finis, jacquards et voilage pour rideaux ainsi que pour les produits finis.
L’objectif de ces baisses de droits de douane est de favoriser l’implantation au Maroc des plates-formes d’approvisionnement, de faciliter l’accès aux matières premières et intrants aux entreprises de transformation et leur assurer, par des procédures simplifiées, un approvisionnement compétitif. Les entreprises européennes se trouvent ainsi en pleine ligne de mire de la réforme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *