Benatiq : La politique nationale d’immigration couronne les engagements internationaux du Maroc

Benatiq : La politique nationale d’immigration couronne les engagements internationaux du Maroc

La nouvelle politique nationale d’immigration et d’asile est le couronnement des engagements internationaux du Maroc relatifs en particulier aux droits de l’Homme, a affirmé, vendredi à Tétouan, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq.

Dans une allocution lue en son nom par Mohamed El Mekouti, de la direction de l’immigration du ministère, lors du forum national sur «la stratégie du Maroc en matière de lutte contre l’immigration clandestine transcontinentale», le ministre a précisé que la nouvelle politique nationale d’immigration et d’asile constitue un projet sociétal moderne qui vient capitaliser sur les réformes politiques profondes engagées et renforcer le processus démocratique basé sur les valeurs universelles de droits de l’Homme.

Cette nouvelle politique a également permis de renforcer le rayonnement et la crédibilité du Maroc dans tous les forums régionaux et internationaux, ainsi qu’auprès de nombreux pays amis, a souligné M. Benatiq, notant que plusieurs mesures administratives liées à la régularisation de la situation juridique des migrants et des réfugiés ont été prises, afin de renforcer leur accessibilité aux droits fondamentaux, notamment la santé, l’enseignement, le logement, l’emploi, l’accompagnement social et juridique, et les prestations sportives et d’animation. Il a également été procédé à l’élaboration de la stratégie nationale de l’immigration et de l’asile, adoptée en décembre 2014, qui constitue un jalon essentiel pour le développement des connaissances sur les questions liées aux droits et libertés des migrants et réfugiés, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour l’élaboration d’une stratégie nationale dans ce domaine, a dit le ministre.

M. Benatiq a ainsi tenu à mettre en avant l’importance de cette rencontre scientifique qui, selon lui, dénote la volonté de tous les acteurs de contribuer à la réussite de cette politique migratoire, en particulier dans un contexte mondialisé où le Maroc est appelé à faire face à de nouveaux défis, liés notamment à la défense et la protection des droits de l’Homme en général, et à la garantie de l’accès des migrants et des réfugiés aux droits fondamentaux en particulier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *