Berliet passe sous renault

Berliet passe sous renault

La holding marocaine SNI (Société nationale d’investissements) vient de céder 25 % de sa participation (actuellement de 35,76 %) dans le capital de Berliet Maroc au groupe Renault Turcks, filiale de AB Volvo. La transaction a eu lieu le 6 octobre et a permis à cette filiale du groupe suédois de prendre le contrôle de Berliet Maroc, en détenant directement 54,5% de son capital. Pour cela, Renault Trucks a dû déboursé 31,25 millions de dirhams, soit 100 Dhs pour chacune des 312.500 actions cédées et un prix inférieur de 1,0% par rapport à la moyenne des cours du titre en Bourse de Casablanca. C’est dire combien l’action a été malmenée au cours de ces derniers mois, traduisant une certaine érosion de la rentabilité de Berliet Maroc face à l’intensification de la concurrence.
Du coup et comme le révèle bien un communiqué de presse commun aux deux groupes (SNI et Renault Trucks), «le renforcement du contrôle de Renault Trucks sur le capital de Berliet Maroc, permettra à ce dernier de préparer les adaptations nécessaires à l’environnement futur». Il est ainsi question, sur le plan industriel, «d’un redimensionnement de l’outil industriel pour faire face au démantèlement douanier avec l’Union Européenne, ainsi que de la recherche de partenariats industriels avec des constructeurs non européens». Sur le plan commercial, sont également envisagés «la formation et le développement du réseau de distribution pour préparer l’introduction de nouveaux produits sur le marché».
Il faut dire aussi qu’avec une telle opération, Renault Trucks affiche tout son intérêt pour le marché marocain, aussi exigu soit-il, puisqu’il ne représente qu’une très faible part dans son chiffre d’affaires global. En fait, on pourrait aussi assimiler ce rachat aux nombreux investissements consentis actuellement par Renault Trucks à travers le monde, et qui restent supérieurs au rythme des années précédentes. En fait, Renault Trucks cherche à quasiment doubler sa capacité de production de véhicules, afin d’anticiper la demande renouvelée de poids lourds, et ce, suite à l’élargissement de l’Union européenne. A noter aussi que Renault Trucks, détenu à 20% par Renault, est une filiale du groupe suédois AB Volvo, le deuxième constructeur mondial de camions et fabricant de poids lourds, autobus, équipements de construction et autres moteurs marins. Un groupe qui affiche actuellement une bonne santé financière, ayant notamment réalisé, au 3ème trimestre 2004, un bénéfice net en hausse de 4,8% à environ 110 millions d’euros.
Pour sa part, Berliet Maroc est le premier assembleur de poids lourds au Maroc, puisqu’il y occupe 50% des ventes totales de camions. Une part qu’il ne pouvait détenir qu’après avoir conclu, en mai dernier, un accord avec le japonais Isuzu sur l’assemblage de ses véhicules localement. Aujourd’hui, en passant sous la houlette d’un actionnaire de référence (Renault Trucks), Berliet Maroc s’adosse aussi et surtout à un acteur de premier plan dans le créneau des poids lourds. De quoi se donner les moyens de toutes les ambitions…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *