Betterave à sucre : Une production de 1,58 million de tonnes dans le périmètre des Doukkala

Betterave à sucre : Une production de 1,58 million de tonnes dans le périmètre des Doukkala

Elle se serait améliorée d’environ 3 tonnes par hectare au titre de la campagne 2016-2017

L’arrachage mécanique a concerné 81% de la superficie récoltée. Ceci représente une superficie de 14.570 hectares. Au titre de la campagne 2015-2016, l’arrachage mécanique n’a pas dépassé les 8.800 hectares, représentant 44% de la superficie récoltée.

Les agriculteurs de la région de Casablanca-Settat ne cessent d’observer l’amélioration de la productivité de la betterave à sucre. 100 jours après le début d’arrachage dans le périmètre des Doukkala, les résultats sont jugés plus que satisfaisants. Le bilan établi par la direction régionale de l’agriculture de la région de Casablanca-Settat est marqué par une augmentation du rendement, de l’arrachage mécanique et de la conduite en irrigation localisée. «L’arrachage et l’usinage de la betterave à sucre ont démarré précocement le 5 et 6 avril 2017 respectivement sur la base des résultats des analyses des échantillons de betterave effectuées durant le mois de mars 2017», indique dans ce sens la direction régionale de l’agriculture Casablanca-Settat.

La capacité de transformation moyenne est estimée à 14.500 tonnes par jour. Ceci résulte des bonifications octroyées aux arrachages précoces fixées par le comité technique régional de la betterave. Ces dernières ont atteint 35% de la production. Celle-ci a ainsi atteint 1,58 million de tonnes de betterave à sucre et ce sur une superficie de 17.800 hectares, contre 1,7 million de tonnes sur une superficie de 19.974 hectares au titre de la campagne agricole 2015-2016. Le rendement s’est inscrit, pour sa part, en hausse par rapport à ce qui a été réalisé durant la campagne précédente. Il s’est établi à 89 tonnes par hectare contre 86 tonnes par hectare la campagne précédente.

La production se serait ainsi améliorée d’environ 3 tonnes par hectare, apprend-on de la direction régionale de l’agriculture qui précise par ailleurs que la richesse moyenne en sucre avoisine parfois 18 % et donc une production d’environ de 200.000 tonnes de sucre blanc. La direction régionale de l’agriculture a fait également savoir dans sa dernière note que l’arrachage mécanique a concerné 81% de la superficie récoltée. Ceci représente une superficie de 14.570 hectares. Au titre de la campagne 2015-2016, l’arrachage mécanique n’a pas dépassé les 8.800 hectares, représentant 44% de la superficie récoltée. Notons que les agriculteurs du périmètre des Doukkala ont procédé à la modernisation durant les dernières années de leur technique d’irrigation et ce en optant pour des moyens plus économes tels que le goutte-à-goutte. Cette technique a eu un impact positif contribuant ainsi à consolider la superficie conduite en irrigation localisée.

Cette dernière est passée de 1.370 hectares durant la campagne précédente à 2.000 hectares, soit 11% de la superficie réalisée. Notons que ces réalisations observées dans la filière de la betterave sucrière sont soutenues principalement par les conditions climatiques favorables qu’a connues la région. Le niveau de la pluviométrie a connu durant cette campagne un accroissement de 11%, soit 244 millimètres. L’irrigation de la culture s’est basée essentiellement sur l’eau d’irrigation avec une dotation totale du périmètre irrigué de 690 millions de mètres cubes. De même, le bon encadrement technique des agriculteurs a eu de l’effet. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet d’agrégation de 14.800 producteurs de la betterave à sucre autour de la sucrerie de Sidi Bennour, conformément aux dispositions du Plan Maroc Vert. Elle rentre également dans le cadre des efforts engagés par le comité technique régional de la betterave. Cette attention dont bénéficie la filière sucrière dans les Doukkala a permis de semer mécaniquement la totalité de la superficie qui est de 17.800 ha en betterave 100 % monogerme. Se référant à la direction régionale de l’agriculture, l’opération du semis s’est caractérisée
par une forte précocité durant cette campagne. 80% de la superficie a été semé entre le 1er septembre et fin octobre 2016.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *