Bien se vendre sur le marché du travail

Se vendre sur le marché du travail n’est pas une mince à faire. A fortiori pour un demandeur d’emploi fraîchement débarqué d’une école de formation. Attirer l’attention de son futur employeur nécessite un savoir-faire ou du moins certains traits de caractère qui peuvent être développés facilement. En tout cas, il est question de bien étudier le terrain pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il faut savoir, avant tout, que disposer d’un diplôme très recherché ne signifie pas pour autant que toutes les portes s’ouvriront automatiquement. Aussi, est-il primordial de mettre de son côté tous les atouts susceptibles de faire sauter les verrous.
Se vendre sur le marché du travail commence par faire acte de candidature. La rédaction d’un bon CV est de la lettre de motivation sont les premiers pas à franchir.
Cette étape est primordiale. C’est le premier contact avec le futur employeur. Il convient donc de bien soigner la présentation et de mettre en avant les principaux atouts. Cependant l’entretien d’embauche est la pièce maîtresse du processus de recrutement.
C’est le premier contact physique avec le futur employeur. Autant dire qu’il est indispensable « d’assurer le coup ». Le futur candidat à l’emploi doit se préparer à son rendez-vous d’embauche comme s’il s’agissait d’un emploi. Cet entretien doit être considéré comme une première approche du monde professionnel. Le plus important, c’est d’être calme et naturel. Un entretien d’embauche n’est pas une comparution en justice mais un échange. Là aussi, il y a certaines dispositions à prendre.
Tout d’abord, renseignez-vous sur l’entreprise susceptible de vous recruter. Montrez que vous avancez en terrain connu, l’employeur appréciera. Le jour de l’entretien, n’arrivez pas en retard à votre rendez-vous (repérez le trajet et les moyens de transport) et munissez-vous de votre c.v, la correspondance avec l’entreprise, vos certificats de travail ou de vos diplômes. Surtout, évitez de vous habiller de façon négligée ! Choisissez un look sobre! Ayez une présentation qui ne choque pas votre recruteur, ne vous déguisez pas, pensez à l’image que veut avoir l’entreprise auprès de ses clients. Le premier contact est important aussi, soyez souriant (une mine défaite n’inspire pas confiance). Une poignée de main ferme (sans toutefois broyer la main de l’employeur) est de mise. Ne ratez surtout pas votre entrée. Par ailleurs, ne vous asseyez pas en premier.
Politesse oblige ! Durant l’entretien, regarder l’interlocuteur en face (le plafond et la moquette n’ont aucun rôle dans le choix du recrutement). Cela donne une idée sur votre force de caractère.
Point important, ne soyez pas fier au point de vous croire indispensable à l’entreprise. Une explication honnête et réaliste de votre profil et de vos motivations suffiront à convaincre l’employeur.
Pendant la discussion, évitez toute allusion politique ou religieuse, ainsi qu’il est d’usage dans toute conversation avec une personne inconnue. De plus, n’hésitez pas à poser vos questions sur le poste proposé et comportez vous naturellement. Soyez sincère. Finalement, ne soyez pas choqués par les questions personnelles que risque de vous poser votre futur employeur. Faire bonne impression, ça ne s’improvise pas. Prenez le temps de bien vous préparer. Votre futur recrutement dépend principalement de votre prestation lors de l’entretien d’embauche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *