Bientôt 14 fromageries semi-industrielles et fermières pour la région Tanger-Tétouan

Bientôt 14 fromageries  semi-industrielles et fermières  pour la région Tanger-Tétouan

La valorisation du lait dans la région Tanger-Tétouan sous forme de fromage assure une plus grande rentabilité de la production caprine et constitue un élément moteur du développement de l’élevage de chèvres. «Le Plan agricole régional (PAR) de Tanger-Tétouan permet de mettre en place un ambitieux programme de développement qui vise le développement d’une filière caprine laitière performante en vue de l’amélioration du revenu et du niveau de vie des éleveurs de la région», précise Dr Mouad Chentouf, chef du Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger. Par ailleurs, l’élevage des caprins dans la région compte un effectif total de 788.000 têtes, concentré principalement dans les zones montagneuses des provinces de Tétouan, Chefchaouen et Ouezzane. «Des études montrent que l’orientation vers une production mixte de lait et de viande permet une amélioration considérable de la rentabilité des élevages, puisque la marge brute par chèvre augmente de 150 à 730 DH», explique Dr Chentouf. Ce dernier poursuit que le secteur fromager dans la région est représenté, actuellement, par une fromagerie semi-industrielle et 6 fromageries fermières, qui produisent annuellement 30 tonnes de fromage. Et dans le cadre du PAR de Tanger-Tétouan, «la production de lait de chèvre dans la région devrait atteindre à l’horizon de l’an 2020 quelque 5.273 tonnes. De même, 4 fromageries semi-industrielles et 10 fromageries fermières verront le jour», souligne Dr Chentouf.
Il est à noter que le développement du secteur fromager dans la région Tanger-Tétouan se heurte à un certain nombre de contraintes dont la prédominance des petits élevages extensifs non organisés, la faiblesse des infrastructures de collecte et de valorisation du lait ainsi que le manque d’information sur le potentiel d’absorption du marché. Pour aider les éleveurs de chèvres à faire face à ces contraintes, un programme de recherche multidisciplinaire est mis en œuvre par le CRRA de Tanger, permettant entre autres la diversification et l’amélioration de la qualité des fromages de chèvre dans la région. «Les pratiques actuelles sont analysées en vue d’améliorer les procédés de fabrication des nouveaux fromages», dit Dr Chentouf, faisant remarquer que «les procédés de fabrication d’une large gamme de fromages frais et affinés sont mis au point à travers l’incorporation des plantes aromatiques et médicinales (PAM) et leurs huiles essentielles, principalement le thym, le romarin et l’origan».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *