Bilan du comité de veille stratégique : une légère amélioration dans le tourisme

Bilan du comité de veille stratégique : une légère amélioration dans le tourisme

Le comité de veille stratégique (CVS) a dressé le bilan d’étape de son fonctionnement comme mécanisme de concertation et de proposition. Et ce à l’occasion de sa 8ème réunion tenue, mardi 15 décembre à Rabat. Présidée par Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances, cette rencontre fut l’occasion de mettre l’accent à la fois sur les réalisations du CVS ainsi que ses acquis. Dans ce sens, M. Mezouar a souligné que «grâce à une dynamique de croissance soutenue, l’économie nationale a affiché une bonne résilience face aux effets de la crise. Cependant certaines fragilités structurelles ont été révélées et qui interpellent plus de vigilance et de réactivité». Et d’ajouter que «la présentation du dispositif du monitoring relatif à l’évolution des conjonctures sectorielles a confirmé l’atténuation du rythme des baisses au niveau de l’ensemble des secteurs concernés (industrie, tourisme, OCP et transferts des MRE)». Créé en réaction aux premiers signes de la crise, le CVS a pour but d’assurer des mécanismes de concertation et de réactivité face aux impacts de la crise financière et économique internationale sur l’économie nationale, particulièrement les secteurs exportateurs concernés dans des délais d’exécution en phase avec l’évolution de la crise. Le comité comprend des représentants des départements ministériels, des organismes publics et du secteur privé. Depuis sa création, le CVS a retenu un certain nombre de mesures ayant pour principaux objectifs de préserver les postes d’emploi et de renforcer la compétitivité des secteurs touchés.  Ces mesures s’articulent autour de quatre volets : social, financier, commercial et de formation. L’ensemble de ces dispositifs engagés pour faire face à la crise conjuguée aux effets des plans de relance mis en place par les principaux partenaires économiques ont permis d’atténuer le rythme des baisses constatées depuis à fin de 2008 et début 2009. De ce fait, les secteurs du tourisme et des transferts ont connu une amélioration significative.  Ainsi, les rythmes de la baisse de recettes touristiques et des transferts des MRE sont passés respectivement de -21,6 et -14,6% à fin mars 2009 à -8,1 et à -7,7% à fin octobre 2009. Pour leurs parts, les secteurs exportateurs montrent également des signes de reprise encourageants. Le rythme de la baisse des exportations hors OCP a nettement ralenti, passant à 13,9% à fin octobre au lieu de 22,2% à fin mars. De même, le comité de veille stratégique a accordé de l’importance aux secteurs porteurs de croissance. Le but étant d’optimiser les conditions de création de richesse et d’emploi dans ces secteurs. Par ailleurs, le CVS a examiné les perspectives 2010 pour capitaliser sur son expérience en l’améliorant, notamment au niveau du monitoring et de l’évaluation des impacts, en association avec les partenaires économiques. Pour cette période, le comité devrait s’orienter vers un meilleur ciblage des mesures et accorder un intérêt plus soutenu aux thématiques aussi bien sectorielles que transversales. Et ce pour sauvegarder le potentiel de croissance du pays et pour tirer profit des opportunités offertes par la période post-crise, tout en optimisant l’ancrage économique du pays à l’international.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *